pureté
étymologie
Du latin puritas.

nom

SingulierPluriel
puretépuretés

pureté \pyʁ.te\ féminin

  1. Qualité d’une chose qui est pure et sans mélange.
    • Le meilleur criterium de la pureté des différents acides gras est leur point de fusion, qui est d'autant plus élevé qu'ils contiennent plus de carbone. (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, p. 5)
    • Par le moyen du feu, on porte les métaux au plus haut degré de pureté dont ils soient susceptibles.
  2. (Figuré) Intégrité, droiture, innocence, exemption d’altération, de corruption, de souillure.
    • Hélène était arrivée à un âge où la pureté de l'âme porte à des rigidités qui dépassent la juste mesure dans laquelle doivent rester les sentiments. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  3. (En particulier) Chasteté.
    • Les péchés contre la pureté.
    • Pureté angélique.
    • Pureté virginale.
    • La pureté du cœur et de l’esprit.
  4. (Style & langage) Exactitude dans le choix, l’emploi et l’arrangement des termes et des phrases.
    • Pureté de style, de diction, d’élocution.
    • Pureté d’expression.
    • Cet écrivain est d’une grande pureté.
    • Cette façon de parler est contre la pureté de la langue, du langage.
  5. (Par extension) Justesse et délicatesse, dans la littérature, dans les arts.
    • La pureté du goût.
  6. (Beaux-Arts) Correction, exactitude du trait.
    • Ce trait, ce dessin est d’une grande pureté.
    • La pureté de ces formes, de ces contours est ravissante.

traductions
traductions
  • anglais : purity (2, 3, 4, 5, 6)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.035
Dictionnaire Français