quelquefois
étymologie
Composé de quelque et de fois. Quelque fois.

adverbe

quelquefois \kɛl.kə.fwa\ invariable

  1. Parfois, à certains moments et non à d’autres.
    • On emploie pour cette pêche les engins ordinaires, ceux que nous avons décrits ci-dessus, et des poches en chanvre diversement disposées et tissues, que le poisson remplit quelquefois entièrement. (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 85)
    • L’ivresse se lisait dans ses yeux, une ivresse crâne et satisfaite qui lui arrachait quelquefois de gros rires. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • On ne voyait pas les tramways. […] Pourtant les quais où ils roulaient, avec des piaulements plaintifs, n’étaient guère éloignés, car la rue, quelquefois, tremblait à leur passage […] (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Mme de La Mole, quoique d’un caractère si mesuré, se moquait quelquefois de Julien. (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
    • Quelquefois, lorsque j’arrive, je préviens qu’on envoie une voiture me chercher à la gare ; souvent je ne préviens pas […] (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • Vous savez bien ce qu’on appelle un dada, c’est-à-dire une idée fixe qui vous revient toujours en tête, et qui vous mène quelquefois plus loin que vous ne voudriez aller. (Émile-Ambroise Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, page 321)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français