qui
étymologie
Du latin qui, via l’ancien français ki.

pronom relatif

qui \ki\ invariable

  1. Lequel, laquelle, lesquels, lesquelles. — Note: Sert à désigner le sujet dans la proposition relative.
    • À l’heure actuelle, en Indo-Chine, tout le monde peut se compromettre sans danger. Il suffit de savoir avec qui. (R.-A. Lortat-Jacob, Sauvons l’Indo-Chine ! Politique & Vérité, Paris : Éditions de La Griffe, sans date (fin 1926-début 1927), chap.2, page 26)
    • J'ai pour compagnon de couchette un affreux ronfleur sur qui les coups de poing n'ont point d'effet, et qui gigotte constamment comme une grenouille. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 26)
    • Les hommes se jetèrent dans la bagarre et Jonathan finit par ne plus savoir qui se battait contre qui. (Jennifer Haymore, Les Sœurs Donovan, tome 1 : Confessions d'une fiancée malgré elle, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie Dubourg, Editions Milady, 2013, chap. 7)
    • Note: Il se rapporte quelquefois à un nom ou à un pronom qui ne le précède pas immédiatement.
    • Le voici qui vient.
    • Un homme est là qui est déjà venu.
    • Note: Précédé d’une préposition, il ne s’emploie ordinairement qu’en parlant des êtres animés.
    • Celui, celle de qui je parle, à qui j’ai donné cela.
    • Un chien à qui elle fait mille caresses.
    • Note: Il s’emploie aussi en parlant des objets inanimés personnifiés.
    • Rochers à qui je me plains.
  2. (ellipse) (Littéraire) Celui qui, celle qui. — Note: Sert à désigner une personne sans antécédent.
    • Si lugubre que fût l’appartement, c’était un paradis pour qui revenait du lycée. (André Gide, Si le grain ne meurt…, Fragments IV, dans La nouvelle revue française, tome 15, p. 748)
  3. (ellipse) Ce qui, en parlant des choses.
    • Voilà qui est beau.
    • Voici qui me plaît.
  4. (Répété et distributif) Celui-ci ; celle-ci ; ceux-cicelui-là ; celle-là ; ceux-là ; les uns… les autres.
    • Çà et là circulent aussi des Tadjiks […]. Ils ont pris leurs billets, qui pour Merv ou Boukhara, qui pour Samarkande, Tachkend ou Kokhan, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les clients […] s’installaient placidement, qui sur des banquettes de velours moelleux, qui dans le creux de fauteuils hospitaliers. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 78)
    • ''– Asseyez-vous répéta-t-il./>Cette fois, ils obéirent, prenant place au petit bonheur, qui sur une cantine, qui sur une caisse de conserves. (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté'', 1934, Cercle du Bibliophile, page 263)

    • Le mobilier, dont on s’exagérait la valeur, fut partagé aussi méticuleusement que l’avaient été les terres. Les sœurs mariées reçurent les meubles qui garnissaient leur chambre d’autrefois, et qui un petit salon, qui un fumoir. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 305)
    • Qui chargeant des palettes sur le toit de la cabine de péage. Qui poussant des conteneurs à poubelles chargés de pneus. Qui jetant un papier enflammé sur le bûcher ainsi dressé. (« Gilets jaunes » : peines clémentes pour les jugés de l’incendie d’un péage de l’A51)

traductions
pronom interrogatif

qui \ki\

  1. Quelle personne ? — Note: Sert à désigner une personne ou des personnes.
    • Il y a donc eu certainement une époque où ce que nous voyons maintenant autour de nous n’existait pas. Qui l’a donc fait ? Qui ? si ce n’est l’Être Suprême. (Chanoine Kir, Le problème religieux à la portée de tout le monde'', Paris : imp. des Orphelins d’Auteuil, 1923, rééd. 1950, page 47)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français