quiétude
étymologie
Du latin quietudo.

nom

SingulierPluriel
quiétudequiétudes

quiétude \kje.tyd\ féminin

  1. (Littéraire) Tranquillité ; repos.
    • Les jours s’écoulaient, paisibles, en une grande quiétude, sans aventures et sans accidents. (Isabelle Eberhardt, Dans la dune).
    • […]; des grappes de consommateurs pleins de quiétude, goûtaient aux tables des terrasses toute l’exquisité de l’heure apéritive. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11).
    • Zaheira, sans écouter les supplications de son amie d’enfance, décida de regagner au plus vite sa quiétude de la campagne. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940).
  2. (religion) Pratique du quiétisme.
    • […], s’il diffère des quiétistes absolus qu’il affecte de condamner, c’est moins pour le fonds de la doctrine que pour le degré où il admet cette doctrine. Il croit faire beaucoup en disant que l’état de quiétude où l’âme perd l’activité, n’est pas un état perpétuellement passif, mais passif habituellement. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.144).
synonymes
traductions
traductions
  • italien : quietude



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français