quoique
étymologie
Composé de quoi et que, qui a supplanté que que, issu de l’ancien français.

conjonction

quoique \kwa.kə\

  1. Encore que ; bien que (généralement suivi du subjonctif).
    • Aussi, quoique le combat fût long et acharné, quoi qu’il fît en courageux et habile homme d’armes, il ne put résister à la force que donnait au comte Karl la conscience de son droit, […]. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Quoique mes croisées dominassent la plus grande partie de leur jardin, je n'avais jamais vu mes tristes voisines. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.246)
    • Quoiqu’il résidât dans la ville principale de Mars, Ulfète, nulle cité ne le réclamait comme citoyen. (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • La soirée était agitée et bruyante ; le conduc­teur avait peur, quoiqu’il se fût imbibé d'alcool. Les chevaux avaient peur. (Alain, Souvenirs de guerre, page 156, Hartmann, 1937)
    • Dressé sur l’échelle légère et tremblante, en saule de marais, il cueillait sans relâche, leste comme un écureuil, promptement quoique sans se hâter, […]. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)
    • Je dirai donc simplement que la vue et la santé de Valville, quoique encore convalescent, ranimèrent presque tout à coup mes esprits ; […] (Marivaux, Œuvres complètes — Les 39 pièces et plus (nouvelle édition), Arvensa Éditions, 2015, page 3473)
  2. Mais, cependant, réflexions faites (suivi de l'indicatif ou du conditionnel).
    • Ce serait bien que j'aille là-bas, quoique mes parents risquent de me manquer.
    • Ton récit est très bien, quoique (il est) un peu court.
    • Mais tu as vraiment retrouvé une maman toute neuve quoiqu’un peu fragile. (Pourquoi ai-je dit quoique ? pensait-elle. Ah que les mots me laissent tranquille quand je suis si près d’autre chose où ils périront tous d’un seul coup !). (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, pages 84-85.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français