réfutation
étymologie
Du latin refutatio.

nom

SingulierPluriel
réfutationréfutations

réfutation \ʁe.fy.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Discours ou écrit par lequel on réfute.
    • On ne doit donc tenir aucun compte des évaluation de ces derniers auteurs; elles ne méritent pas même l’honneur d’une réfutation. (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
  2. (Figuré) Démonstration de la fausseté d'un argument.
    • D’après la liste précédente, les arguments évoqués par les conspirationnistes demeurent circonstanciels et indirects. Ils ont d’ailleurs tous fait l’objet de réfutations détaillées […] (Louis Dubé, « L’Argument déterminant et les théories du complot », dans Le Québec sceptique, n° 67, automne 2008, p. 5)
    • Un scientifique digne de ce nom commence par émettre des hypothèses [...], puis soumet ses hypothèses à des tests expérimentaux rigoureux susceptibles de les confirmer ou de les infirmer. [...] Le critère de réfutation permet donc de distinguer la démarche scientifique de la pseudoscience. (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 350)
  3. (Absolument) (Rhétorique) Partie du discours par laquelle on répond aux objections.
    • La confirmation précède la réfutation.

traductions
  • allemand : Widerlegung
  • anglais : rebuttal, refutation
  • espagnol : refutación
  • italien : refutazione



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français