répugnant
étymologie
Du latin repugnans voir répugner.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinrépugnantrépugnants
Fémininrépugnanterépugnantes

répugnant \ʁe.py.ɲɑ̃\

  1. Qui répugne ; repoussant.
    • Le crapaud ne nous apparait, au bout du compte, ni plus disgracieux ni plus répugnant que bien d’autres créatures naturelles. (Jean Rostand, La Vie des crapauds, 1933)
    • J’ai fait des représentations au grand vizir et ai dû revenir à la charge à plusieurs reprises pour faire cesser cette pratique répugnante. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 97)
    • Et le fait est qu’il est répugnant, le mouchoir ; mais lui s’en fout.. (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 338)
    • Le mâle est sale, les hommes ne se lavent pas, ils laissent la saleté et les liquides répugnants de leurs sécrétions s’accumuler sur eux, et ils n’y touchent pas, comme si c’était un bien précieux. (Bernard-Marie Koltès, Roberto Zucco, 1990, page 83)

traductions
forme fléchie

répugnant \ʁe.py.ɲɑ̃\

  1. Participe présent de répugner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français