résonance
nom

SingulierPluriel
résonancerésonances

résonance \ʁe.zɔ.nɑ̃s\ féminin

  1. Propriété de résonner que possèdent certains objets, certains milieux.
    • La résonance d’une cloche, de l’air, de la salle du Conservatoire.
    • Caisse de résonance.
    • elle croyait percevoir des sonneries de clairon, le vacarme que son père faisait, le matin, en se levant, la résonance de ses éperons dans le corridor, la porte qu’il n’avait jamais pu s’habituer à refermer doucement (Georges Simenon, La Fenêtre des Rouet, La Jeune Parque, 1945)
  2. (physique) Propriété d’un corps d’entrer en vibration quand il est soumis à une excitation convenable.
    • Les supports élastiques peuvent être constitués par des lames vibrantes dont on connaît la période propre, ce qui permet de préestimer la vitesse de rotation à laquelle sera observée la résonance. (Eugène F. Giboin, Aide-mémoire Martinenq des constructions navales, 1958)
  3. (chimie) Méthode ayant pour objet de décrire mathématiquement la répartition des électrons dans une entité moléculaire à liaisons délocalisées par une combinaison des répartitions électroniques dans des structures hypothétiques à liaisons localisées.
  4. (musique) Prolongation de la durée d’un son.
  5. Effet qui se répercute dans les esprits collectivement.
    • Il évitait de donner trop de résonance à une affaire criminelle.
  6. Effet qui se répercute dans l'être d'une personne.
    • Être ému par la souffrance de l'autre, ressentir soi-même de la souffrance parce qu'il souffre, être joyeux lorsqu'il est en joie et triste lorsqu'il est affligé relèvent de la résonance émotionnelle. (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 40)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français