rétracter
étymologie
Du latin retractare.

verbe

rétracter \ʁe.tʁak.te\ transitif conjugaison (pronominal : se rétracter)

  1. Déclarer qu’on n’a plus l’opinion que l’on avait avancée, se dédire d’une chose qu’on avait dite ou écrite, la désavouer.
    • Je ne suis pas arrivé à l'âge de quatre-vingt ans pour rétracter en rien les convictions de ma vie entière. (Réponse de M. Raspail père à l'avocat général, lors du procès de François-Vincent Raspail le 12 février 1874)
    • L’auteur d’une calomnie doit la rétracter formellement.
    • L’instant est solennel, il est toujours temps de vous rétracter, si vous croyez vous être trompé. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Ce développement malheureux les conduit donc à rétracter leur étude. Ils présentent leurs excuses à la revue, à ses lecteurs, pour tout embarras ou désagrément que cela aurait pu causer. (Hervé Morin, « The Lancet » annonce le retrait de son étude sur l’hydroxychloroquine, 2020)
  2. (pronominal) Se dédire formellement.
    • « Il n’y aucune vérité dans leur histoire » affirme le directeur général. La « seule chose à faire » est de « se rétracter ». (Next INpact, Affaire Supermicro : Tim Cook (Apple) appelle Bloomberg à se rétracter, 22 octobre 2018)
    • Il a été contraint de se rétracter des choses qu’il avait avancées.
    • Il s’en est rétracté publiquement.
  3. (pronominal) (Médecine) Se raccourcir, se retirer, se contracter.
    • Ce muscle s’est rétracté.
  4. (pronominal) Se retirer, se contracter.
    • Je savais que ces mot « tu m’aimes », « je t’aime » étaient de ceux qui le feraient se rétracter, feraient reculer, se terrer encore plus loin au fond de lui ce qui était enfoui… (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 58)

traductions
  • anglais : retract (transitif : désavouer; intransitif : (Médecine) se retirer), recant



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français