rêvasser
étymologie

Viens du mot "rêver", suffixe "-asser", péjoratif.


verbe

rêvasser \ʁɛ.va.se\ intransitif conjugaison ou \ʁɛ.vɑː.se\ (standard Québec)

  1. Avoir un sommeil inquiet, traversé de vagues rêveries.
    • Il ne se porte pas bien, il n’a fait que rêvasser toute la nuit.
  2. (Figuré) Penser vaguement à quelque chose, s’abandonner à des rêveries.
    • Il avait posé sa table, près de la fenêtre et il rêvassait, priait, méditait, prenait des notes. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Maintenant qu’il avait dépassé la zone et franchi les lignes de rebat, Kinkin marchait plus librement, respirant à longs traits, révâssait même un peu. (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Je jette les feuilles dans un tiroir et, le front dans les mains, je me prends à rêvasser. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 205)
    • Dans sa jeunesse il pouvait écouter et rêvasser en même temps. (Gore Vidal, Gérard Joulié, Empire, 1993)
    • Je ne fais rien, je rêvasse assise à une grande table en fer forgé dans un jardin pelé, probablement celui d’une villa aux environs de Paris, est-ce Clamart ou Meudon ? où nous passons l’été. (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 159)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français