radical
étymologie
Du latin radicalis, dérivé de radix. Influencé dans certains sens par l’anglais radical.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinradicalradicaux
Fémininradicaleradicales

radical \ʁa.di.kal\

  1. (botanique) Relatif à la racine ; qui s'attache à la racine ; qui ressemble à une racine.
    • J’avais très souvent passé beaucoup de temps à observer les poils radicaux des Marchanda, sans pouvoir y remarquer aucune circulation ; […]. (M. le professeur Meyen., Nouvelles observations sur la circulation du suc cellulaire dans les plantes, dans Annales des sciences naturelles, Paris : Crochard, 1835, vol.3, page 258). Remarque : Marchanda, actuellement genre Marchantia.
  2. (grammaire) En rapport avec la racine du mot.
    • Terme radical.
    • Lettres radicales, lettres qui sont dans le mot primitif et qui se conservent dans les mots dérivés.
  3. (Mathématiques) En rapport avec la racine d’un nombre.
    • Signe radical, signe qui se met devant les quantités dont on veut extraire la racine.
  4. Qui vise à agir sur la cause profonde des effets qu’on veut modifier.
    • Amélioration radicale''.
    • Réforme radicale''.
    • Mesure radicale''.
    • [...] la seule option viable pour la libération reste par conséquent claire : la révolution ou la sécession. Cette solution peut sembler radicale, car elle s'attaque à la racine du problème, soit l'absence d'une possibilité effective pour les peuples d'avoir un contrôle réel sur leurs propres institutions politiques, notamment sur le plan constitutionnel. (Jonathan Durand Folco, « Les villes contre la Constitution canadienne? », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, page 50)
  5. (Figuré) Ce qui a rapport au principe d’une chose, à son essence.
    • Il y a entre le ritualisme occidental et le mysticisme oriental une différence d’essence, une incompatibilité radicale que vingt siècles d’échanges et de compénétrations n’ont pas entamés. (Jacques-Henry Bauchy, Histoire de la Forêt d’Orléans, 1985)
    • Guérison, cure radicale, guérison, cure qui a détruit le mal dans sa racine.
  6. (droit) Fondamental.
    • Nullité radicale, nullité qui vicie un acte de manière qu’il ne puisse jamais être valide.
    • Il y a dans cet acte plusieurs nullités radicales.
  7. Qui fait table rase du passé, qui révolutionne.
    • Une innovation est dite « radicale » lorsqu’elle modifie profondément les conditions d’utilisation par les clients et qu’elle s’accompagne d’un bouleversement technologique du secteur.
  8. Qui est absolu, qui va jusqu’au bout de ses opinions.
    • Le triomphe du rationalisme ne fut pas aussi grand, mais il le fut autant qu’il pouvait l’être. Descartes eut le bonheur de rencontrer deux adversaires puissants, Gassendi et Hobbes, l’un le plus érudit et le plus habile, l’autre le plus radical et le plus conséquent des sensualistes. (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  9. Qui est sans nuances.
    • Le recours au béton autoplaçant a permis de diminuer les épaisseurs des dalles et refends et d’accentuer leur netteté, leur aspect tranchant et radical. (AMC: Le Moniteur Architecture, n°178 à 181, page 27, 2008)
  10. (politique) Qui préconise l’application intégrale de certains principes ou qui veut les faire appliquer à tous les aspects de la vie sociale et politique.
    • Quand le mouvement islamiste radical s’empara de la direction des syndicats d’étudiants, à la fin des années 1970, nombre de ses chefs étaient versés dans d’autres idéologies, le marxisme en particulier, ou étaient d’anciens marxistes. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.101)
    • En outre, le malheur des huguenots était un fait objectif, alors que « les persécutions bourboniennes » semblent n’avoir existé que dans l’imagination des catholiques radicaux. (Patrick Cabanel, Étrangères, Presses Universitaires du Mirail, 2007, page 199)
    • Je n’imagine pas que l’on puisse faire sauter la mosquée du Rocher, comme certains juifs radicaux le pensèrent après la guerre de 1973, pour reconstruire le Temple à sa place. (Ghaleb Bencheikh & ‎Philippe Haddad, L’islam et le judaïsme en dialogue: Salam Shalom, Éditions de l’Atelier, 2002, page 86)
    • Mais à cause des évangélistes radicaux, l’influence du christianisme était maintenant perçue par les ultranationalistes hindous comme une ingérence étrangère et une menace pour la nature hindoue de leur pays. (Serge Russo, L’Horloger de St Jean, Publibook, 2014, page 539)
    • Il existe un libéralisme radical, dur, intransigeant, qu’illustre de manière presque trop parfaite Hayek, comme il existe des types de libéralisme plus souples, plus ouverts à certaines questions, ou même à d’autres traditions de pensée. (Olivia Leboyer, Élite et Libéralisme, CNRS Éditions, 2012, page 248)
  11. (politique) (FR) Relatif à un mouvement politique de centre-gauche.
    • […] les deux capitaines avaient des égards pour moi. Peut-être me prenaient-ils pour un espion du commandant, ou, mieux encore, pour un envoyé secret du parti radical ; car ce bruit courut. (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937)
synonymes
traductions
nom


radical \ʁa.di.kal\ masculin (pour une femme on dit : radicale)

  1. (politique) Personne utilisant une analyse radicale pour former ces idées. Appuyant le radicalisme.
  2. (politique) Membre d’un parti radical.
    • […] : de grands embarras financiers avaient conduit le gouvernement à signer avec des compagnies de chemin de fer des conventions que les radicaux avaient dénoncées comme étant des actes de brigandage ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.281)
    • La droite et les modérés, coagulés par le ministère Méline, s’étaient violemment heurtés aux radicaux et aux socialistes faisant front commun. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Dans des quantités de communes dont les maires sont des radicaux ou des radicaux-socialistes, les électeurs, bien qu’il leur advienne de patronner, quand bon leur semble, les opinions les plus extrêmes, tiennent à faire leurs Pâques et à communier deux fois par an. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

traductions
nom


radical \ʁa.di.kal\ masculin

  1. (chimie) Entité moléculaire possédant un ou plusieurs électrons non appariés, dits aussi « célibataires ».
    • En observant ces étroites relations, le docteur Hofmann fut conduit à essayer de remplacer dans la rosaniline l'hydrogène par d'autres radicaux que le phényle. Il essaya d'y introduire l'éthyle, en faisant digérer de la rosaniline avec de l'iodure d'éthyle, et il réussit effectivement à substituer trois molécules d'éthyle aux trois d'hydrogène qui étaient remplaçables. (W.-H. Perkin, « Diverses couleurs de l'aniline, du phénol et de la naphtaline - Application des couleurs de la houille aux arts », dans Le Moniteur scientifique du 15 mars, vol. 11 de la collection, 2e série, tome 6, Paris : chez M. Quesneville, 1869, p. 266)
    • Les amides sont obtenues en partant de l’ammoniac par substitution à l’hydrogène de AzH3, d’un radical acide (acétyle, etc.). (Cousin & Serres, ''Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
  2. (Chimie organique) Groupe fonctionnel.
  3. (grammaire) Racine ou partie invariable d’un mot, par opposition aux différentes terminaisons ou désinences que ce mot est susceptible de recevoir.
    • Le radical d’un mot.
  4. (linguistique) Plus petite unité lexicale.
  5. (linguistique) Élément graphique et souvent aussi sémantique d’un caractère chinois (sinogramme).
  6. (Mathématiques) Symbole de la racine (carrée, cubique, ou autre).
    • Le signe \sqrt{\quad} est appelé radical.
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français