rail
étymologie
Mot emprunté de l’anglais rail (même sens).

nom

SingulierPluriel
railrails

rail \ʁaj\ masculin

  1. (ferro) Chacune des deux bandes de fer ou d’acier poli sur lesquelles roulent les trains ou les tramways.
    • Le train s’ébranle en ce moment, les roues de la locomotive patinent sur le rail, puis la vitesse s’accélère… (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • La place de la Nation, […], s'ouvrait à tous les vents. Des tramways éclairés et vides y décrivaient, en piaulant sur leurs rails, une courbe laborieuse […]. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. (analogie) (Mécanique) Bande sur laquelle se déplace tout ou partie d'un appareil.
    • Quelle ne fut pas notre malchance : le générateur de notre poste, qui est escamotable, […], lorsqu'il n'est pas nécessaire de recharger les accumulateurs, se coinça sur son rail de sortie : […]. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  3. (Indénombrable) (Par extension) Le transport par voie ferrée.
    • Partout le rail assied la victoire de l'industrialisation, relance toutes les activités de pointe, ancre le capitalisme. (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle 1780-1880, Le Seuil (Collection Histoire), 1971, p.78)
  4. (marine) Dispositif de séparation du trafic maritime ; couloir maritime où la circulation est réglementée
    • Le rail d’Ouessant.
  5. (Indénombrable) (Géographie) (marine) (argot) La Manche.
    • À l’ouest le ciel et la mer sont d’un noir d’encre, piqué des feux de toute des bateaux du rail. (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 240)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français