raisiné
étymologie
De raisin.

nom

SingulierPluriel
raisinéraisinés

raisiné \ʁɛ.zi.ne\ masculin

  1. Sorte de confiture faite avec du raisin doux, auquel en ajoute quelquefois des poires ou des coings.
    • Il y a cinquante ans bien sonnés que feu ma bonne mère, m’ayant préparé de ses mains une tartine de raisiné, la mit dans un panier dont elle me passa l’anse au bras, et me mena, ainsi muni, à la pension tenue par M. Douloir. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 79-80.)
  2. (argot) (vieilli) Sang.
    • Quelquefois une énergie singulière, un pittoresque effrayant : il y a du raisiné sur le trimar (du sang sur le chemin) [...]. (Victor Hugo, Le dernier jour d'un condamné, Charles Gosselin, 1829)
    • Ils pissaient le raisiné, mes trois croquemitaines, et on entendait plus leurs grandes gueules lancer des défis. (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi !, Gallimard, 1953)
forme fléchie

raisiné \ʁɛ.zi.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de raisiner.
    • Elle trouva le thé exquis, le cake fondant, beurré, raisiné, fruit-confisé à point. (Hélène de Monaghan, Suite en noir, Librairie des Champs-Élysées, 1970, page 32)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français