ralliement
Voir aussi: Ralliement
étymologie
Mot  composé de rallie et de -ment.

nom

SingulierPluriel
ralliementralliements

ralliement \ʁa.li.mɑ̃\ masculin

  1. (militaire) (politique) Action de rallier ou de se rallier.
    • Bouteville commença dès lors à recruter des troupes, sa maison parisienne servant de centre de ralliement. (Société de l’histoire de France, Annuaire-bulletin de la société de l’histoire de France: Année 2006, 2008)
    • Au contraire, la polyvalence de la notion de gloire pacifique motive des ralliements politiques de la part d'activistes qui voient dans l'œuvre napoléonienne la continuité de leurs efforts quarante-huitards. Leur ralliement réoriente le patriotisme pacifiste des années 1840, axé sur le peuple, sur le régime et sur l'État. (Sylvie Aprile, Europe de papier: Projets européens au XIXe siècle, Presses Universitaires du Septentrion, 2016, p. 147)

traductions
Ralliement
étymologie
1892. Mot  composé de rallie et de -ment.

nom propre

Ralliement \ʁa.li.mɑ̃\ masculin

  1. Mouvement d’adhésion à la Troisième République de la part de certains catholiques français, à la suite de l’encyclique « Au milieu des sollicitudes » du pape Léon XIII en 1892.
    • Le drame de leur vie, et qui n’avait pas fini d’y retentir et de les hanter, c’était le Ralliement. On ne parlait de Léon XIII qu’en le nommant ce lâche coquin. À cet égard la moindre contradiction suscitait de violentes colères, à la fin des repas, et certains quittaient la table, outrés, pour déambuler devant la maison et retrouver un peu de calme. De telles scènes étaient rares, tant il était clair que la République serait le règne de la canaille et mènerait à l’abîme. (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, pages 67-68.)
    • On s’attardait toujours à table une heure ou deux, après le dessert. Léon XIII et le Ralliement étaient un sujet inépuisable : de chute en chute, la catastrophe était proche, et les visages se faisaient graves pour parler d’un aussi redoutable avenir. (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, pages 69-70.)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français