rauque
étymologie
Du latin raucus.

adjectif

SingulierPluriel
rauquerauques

rauque \ʁok\ masculin et féminin identiques

  1. Pour une voix, rude, âpre et comme enroué.
    • Ces carnassiers se montraient fort agressifs, et, réunis par bandes autour du fort, ils remplissaient l’air de leurs rauques aboiements. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Il étudia, consciencieusement, la langue rauque et chantante dont, tout de suite, il avait aimé l’accent, dont il avait saisi l’harmonie […]. (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Les voix se font maintenant plus gutturales et plus rauques. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l'Amour et de la Mort », 1940)
    • Le ĥ de l’espéranto se prononce en un raclement de gorge rauque.

traductions
forme fléchie

rauque \ʁok\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de rauquer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de rauquer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de rauquer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de rauquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de rauquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français