ravitailler
étymologie
De avitailler, avec le préfixe r-.

verbe

ravitailler \ʁa.vi.ta.je\ transitif conjugaison (pronominal : se ravitailler)

  1. Pourvoir de vivres et de munitions une place, une flotte, une armée, une troupe qui en était démunie.
    • Sacramoro Visconti, qu’il avait laissé à Milan avec cent hommes d’armes, fit arborer sur les murs les étendards de France, et permit de ravitailler le château, toujours occupé par les Français. (Jean Charles Léonard Simonde de Simondi, Histoire des républiques italiennes du moyen âge, tome 9e, Furne et Ce, Libraires-éditeurs, Paris, 1841)
    • Au fond de la pièce, le barman mélomane refait le plein de son distributeur de cacahuètes et essuie une dernière fois le comptoir, après avoir ravitaillé le présentoir d'œufs durs. (Michel Bernascolle , Les rapegons de Sainte-Victoire, Éditions Cheminements, 2006, page 177)
  2. (Par analogie) Faire des emplettes pour pourvoir à ses besoins.
    • Il a fait des achats pour ravitailler sa maison de campagne.
  3. (pronominal) Se pourvoir de vivres, faire ses emplettes.
    • À Ténériffe, le brick aborda pour se ravitailler et réparer son gouvernail. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 419 de l’éd. de 1921)
    • Les îles Galapagos, autrefois inhabitées, n’étaient alors visitées que par quelques baleiniers qui venaient s’y ravitailler en eau. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • (Figuré) On peut se ravitailler facilement à la ville voisine.
    • Se ravitailler en arguments, en idées.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.161
Dictionnaire Français