rayure
étymologie
De raie, rayer avec le suffixe -ure.

nom

SingulierPluriel
rayurerayures

rayure \ʁe.jyʁ\ ou \ʁɛ.jyʁ\ féminin

  1. Entaille, trace, éraflure faite sur une surface polie par un objet contondant.
    • Les rayures d’une glace.
  2. Rainure hélicoïdale ménagée dans l’âme du canon d’une arme à feu, afin d’augmenter la stabilité du projectile en lui imposant un mouvement de rotation (canon rayé).
    • Rayures en spirale.
  3. Impulsion parasite de courte durée qui traverse le signal vidéo à peu près au niveau du noir de référence sur l’oscilloscope de contrôle.
  4. Bande d’une certaine largeur contrastant par rapport au fond.
    • Et ce Daniel Buren qui veut installer des colonnes à rayures dans la cour de l’Élysée. Qu'il aille s'amuser ailleurs, je ne sais pas moi, au Conseil d’État, ça leur fera les pieds à ces fainéants ! (Laurent Gerra & ‎Pascal Fioretto, Lettres cachées de François M. à Anne: Les aventures de tonton, éd. J'ai Lu, 2017)
    • « Pourquoi les mouches détestent-elles les rayures ? Et qu’ont-elles de si terrible pour avoir poussé les zèbres à changer de robe ? » Deux énigmes au lieu d’une. (Nathaniel Herzberg, Le mythe des rayures des zèbres en prend un coup, sur Le Temps (www.letemps.ch), vendredi 12 février 2016)
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français