rebaptiser
étymologie
De baptiser, avec le préfixe re-.

verbe

rebaptiser \ʁə.ba.ti.ze\ transitif conjugaison

  1. Renommer.
    • Le navire polaire « Gustav Holm » fut rebaptisé momentanément le « Groenland » ; […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Zinoviev préside l'Internationale communiste et le Soviet de Pétrograd qu'il rebaptise Léningrad. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Pour commencer, dit Luc, dans un joli minibus vert, le guide à l'accent gaga nous a emmenés, forcément, à Geoffroy-Guichard, qu'il a rebaptisé « le ventre de l’ASS ». (Olivier Démoulin, Dieu créa le foot à Saint-Étienne, Allainville-aux-Bois : Grrr...Art Éditions, 2015, chap. 2)
    • Le taxieur prend soudain à gauche et s'engage dans l'avenue de France, fraîchement rebaptisée avenue Mohamed VI, avec l'intention de mener en bateau son passager et lui donner ainsi le temps de terminer son histoire. (Mohamed Nedali, La bouteille au cafard, Éditions de l'Aube, 2018)
  2. (religion) (Plus rare) Baptiser une seconde fois.
    • Certaines sectes rebaptisent ceux qui passent d’une autre communion chrétienne dans la leur.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français