rebut
étymologie
Déverbal de fr.

nom

SingulierPluriel
rebutrebuts

rebut \ʁə.by\ masculin

  1. Action de rebuter.
    • Il a essuyé beaucoup de rebuts.
    • Le monde n'a pour vous que des mépris et des rebuts, et vous en éprouvez tous les jours l'injustice. (Père Louis Bourdaloue, Sermon sur les afflictions des justes et la prospérité des pécheurs, première partie, dans : Les chefs-d'œuvre oratoires de Bourdaloue ; Garnier-Frères libraires-éditeur, Paris, s. d., page 405)
  2. Ce qu’on a rebuté, ce dont on n’a pas voulu, ce qu’il y a de plus mauvais en chaque espèce.
    • Ces hommes sans foi, rebut de leur peuple, nous volent et nous assassinent quand ils peuvent le faire impunément. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • — Cette galerie est un dépôt où les marchands de tableaux du monde entier accrochent le rebut de leurs magasins. Et le prince y vend ce que des Juifs n’avaient pu vendre. (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 166)
    • Marchandises de rebut, choses de rebut, marchandises, choses qui ont été rebutées, ou qui méritent de l’être.
    • Être, mettre au rebut.
    • C’est le rebut du genre humain, de la nature, se dit d’un homme vil et méprisable.
    • Le postier met une lettre au rebut, il met à l’écart une lettre dont il n’a pu trouver le destinataire.

traductions
forme fléchie

rebut \ʁə.by\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de reboire.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français