recouvrement
étymologie

nom

SingulierPluriel
recouvrementrecouvrements

recouvrement \ʁə.kuvʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Opération qui consiste à obtenir le paiement d'une dette ou d'une créance.
    • […], on chercha, dans le Midi, à les déposséder des biens immeubles qu'ils détenaient […]. La tactique consistait à les accabler d'impôts exorbitants et à en poursuivre le recouvrement d'une manière impitoyable. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Si l'auteur ne paie pas les dommages et intérêts auquel il a été civilement condamné, la victime peut s'adresser au service de recouvrement géré par le Fonds de garantie des victimes (FGTI). (Éric Baccino, Médecine légale clinique: Médecine de la violence - prise en charge des victimes et agresseurs, éd. Elsevier Masson, 2015, p. 9)

traductions
nom

SingulierPluriel
recouvrementrecouvrements

recouvrement \ʁə.kuvʁə.mɑ̃\ masculin

  1. (architecture) Partie d’une pierre, d’une pièce de bois, d’une tuile, etc., qui couvre un joint, une entaille.
    • Les dalles de cette terrasse sont à recouvrement.
  2. (automobile) Portion de la largeur frontale d'un véhicule, heurtant ou heurté, en contact avec un autre véhicule ou un obstacle, au moment d’un choc avec décalage.
  3. (Mathématiques) Famille de parties d'un ensemble X dont la réunion est X.
  4. (topologie) Recouvrement ouvert : recouvrement par des parties ouvertes. Intervient dans la définition de la compacité et de la paracompacité.
  5. (cartographie) Zone commune à deux coupures contiguës d’un découpage, dans le cas où les champs ne sont pas jointifs.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français