rectiligne
étymologie
Du latin rectus et de ligne.

adjectif

SingulierPluriel
rectilignerectilignes

rectiligne \ʁɛk.ti.liɲ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est en ligne droite.
    • La première opération consista à tracer sur le terrain, dans sa partie la plus plate et la plus unie, une direction rectiligne. (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • La guerre civile est devenue bien difficile depuis la découverte des nouvelles armes à feu et depuis le percement des voies rectilignes dans les métropoles. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, La décadence bourgeoise et la violence, 1908)
    • Il est composé de huit secteurs rectilignes, où les particules sont accélérées par un champ électrique, entrecoupés de huit tronçons curvilignes où les trajectoires sont courbées par un champ magnétique intense. (Olivier Rey, Un monstre qui donne à penser, dans Philosophie magazine, novembre 2008)
    1. (Par extension) Qui est composé de lignes droites.
      • Le Havre, tout le monde le sait, est une ville de création beaucoup plus récente que Rouen, une ville claire, ouverte, aérée, une ville rectiligne. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    2. (Géométrie) Se dit des figures formées par des lignes droites.
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français