refaire
étymologie
Mot  composé de re- et de faire.

verbe

refaire \ʁə.fɛʁ\ transitif (pronominal : se refaire)

  1. Faire de nouveau ce qu’on a déjà fait.
    • Mais le Firecrest faisait toujours un peu d'eau, et je décidai de le remettre une nouvelle fois à terre et de terminer par là où j'aurais dû commencer en enlevant complétement le doublage en cuivre et en refaisant le calfatage de la coque. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Refaire un voyage, un ouvrage, un discours.
    • C’est un homme qui passe sa vie à faire, défaire et refaire.
    • Tout ce qu’il a fait est à refaire.
  2. Faire une chose pour la première fois, mais à l’imitation de quelqu’un qui l’a déjà faite.
    • ''Cet auteur ne doute de rien, il a voulu refaire un Misanthrope, une Esther.
  3. Réparer, raccommoder, rajuster une chose ruinée ou abîmée.
    • Avec les sous que nous allons recevoir du Pape, nous pourrons refaire la grange, repaver l’écurie et reblanchir la cuisine. (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Refaire un vêtement.
    • Se refaire une beauté. Refaire son maquillage.
  4. Recommencer.
    • Mermoz allait dans son bureau contempler la carte. Il faisait et refaisait les calculs. Oui, selon la direction et la force des vents, il mettrait de vingt à vingt-quatre heures pour aller de Dakar à Natal en avion. (Joseph Kessel, Mermoz, illustré par Roger Parry, Gallimard, 1939, p.129)
  5. Remettre en vigueur et en bon état.
    • Rien n’est capable de refaire un malade comme le bon air.
    • Envoyer des chevaux à l’herbe pour les refaire.
    • Il va à la campagne pour se refaire.
    • Ce cheval s’est bien refait depuis peu.
    • Cette armée s’est refaite dans ses quartiers d’hiver.
  6. (Spécialement) Réapprovisionner.
    • Le train ne s’arrêtera aux stations secondaires de la ligne que le temps de refaire son eau et son combustible. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  7. (populaire) Tromper, duper.
    • Le Foirond a été refait et comment. J'ai payé les trois premières traites et j'ai laissé protester les autres, sous prétexte que le pinard tournait. Aujourd'hui je n'ai pas encore payé et je ne payerai point. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 15)
    • Il s’est déshonoré, le mec ! Pas être foutu de refaire une poule sans se faire paumer par la garde ! Et se faire allonger par un tringlot, un gars du Royal Cambouis ! C’est ça qui dépasse tout ! (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 56.)
  8. (Jeu de cartes) Redonner les cartes.
    • Vous avez mal donné, il faut refaire.
  9. (pronominal) (Figuré) Rétablir sa fortune, se récupérer de ses pertes.
    • Commencer à se refaire.
    1. (En particulier) (jeux) Regagner ce qu’on avait perdu.

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.034
Dictionnaire Français