refroidissement
étymologie
 Composé de refroidir et de -ment.

nom

SingulierPluriel
refroidissementrefroidissements

refroidissement \ʁə.fʁwa.dis.mɑ̃\ masculin

  1. Diminution de chaleur.
    • À la fin du Tertiaire s’est produit le refroidissement qui a conduit aux glaciations quaternaires ; il a peut-être quelque rapport avec la formation de l’Atlantique Nord. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.56)
  2. (En particulier) (Médecine) (familier) Indisposition causée par un froid subit.
    • Prendre, avoir un refroidissement.
    • J’aime à croire, à l’excuse de Nos Seigneurs les Évêques de chez nous, que ce n’est que la peur d’un refroidissement que l’on peut si bien contracter à l’ombre des voûtes gothiques ou romanes, je veux dire que ce n’est que le souci de vos santés, mesdames, que l’on cache sous une préoccupation apparente de décence. (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 226.)
  3. (Figuré) Diminution dans l’amour, dans l’amitié, dans les passions.
    • Son mari s’était, par degrés, déshabitué d’elle. Ce refroidissement d’une affection déjà si tiède et tout égoïste pouvait amener plus d’un malheur que son tact fin et sa prudence lui faisaient prévoir. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Peu après la parution de Michel Strogoff, les relations officielles franco-russes connaissent un refroidissement passager suite à la crise de l’Orient et à l’affaire Hartmann – l’auteur d’un attentat manqué contre l’empereur Alexandre II, réfugié en France. (Charlotte Krauss, La Russie et les Russes dans la fiction française du XIXe siècle (1812-1917): D’une image de l’autre à un univers imaginaire, Amsterdam & New-York : Rodopi, 2007, p. 220)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français