rencogner
verbe

rencogner \ʁɑ̃.kɔ.ɲe\ transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : se rencogner)

  1. (familier) Pousser, serrer quelqu’un dans un coin.
    • Je l’ai rencogné dans une embrasure, dans une croisée, pour lui dire ce que j’avais sur le cœur.
  2. (pronominal) Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.
    • Craintive, l’Anaïs se rencognait, se tassait dans l’angle de l’armoire, les bras collés au corps, les mains en flèche serrées entre ses cuisses. (Marcel Aymé, La jument verte, 1933, collection Le Livre de Poche, page 254)
    • Madame Mère rencognée sur son banc refusa de déjeuner, offre sur laquelle Michel n’insista pas, Aldegonde, qui veillait Fernande une partie de la nuit, ayant à peu près éteint ses fourneaux. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 46)
    • Me rencognant dans un vieux fauteuil Club au cuir décati, je comptai, comme quand j'étais enfant, le nombre de secondes qui séparaient l'éclair foudroyant du tonitruant coup de tonnerre. (Jean-Pierre Alaux, Une dernière nuit avec Jimmy, Calmann-Lévy, 2010, p. 14)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français