rendez-vous
étymologie
Substantivation du verbe se rendre conjuguée à la deuxième personne du pluriel ou à la deuxième personne du singulier (forme polie) de l’impératif présent.

nom

rendez-vous \ʁɑ̃.de.vu\ masculin

  1. Convention que deux ou plusieurs personnes font de se trouver ensemble un certain jour, à une certaine heure, en un lieu désigné.
    • — Vous aviez peut-être… Je m’arrêtai, craignant d’être indiscret.
      — Un rendez-vous ? Précisément. - Il cligna les yeux, tira d’épaisses bouffées de sa pipe, hocha la tête. Et quel rendez-vous ! comprenez-moi bien.
      (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch, Don Juan de Kolomea, dans Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
    • Tous récitèrent debout les grâces et Durtal prit rendez-vous avec l’abbé Plomb pour visiter la Cathédrale ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La place Pigalle, passé deux heures du matin, est le refuge des noctambules professionnels. Des musiciens, des nègres, des filles, des invertis se donnent rendez-vous dans les bars et voient souvent l’aube se lever sans que la chance leur ait souri. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ce n’est pas que je m’impatiente, monsieur le contrôleur. mais j’ai un rendez-vous très pressé ! (Octave Mirbeau, En attendant l’omnibus, Le Journal, 27 septembre 1896)
  2. (En particulier) Réunion entre deux amoureux.
    • Est-il dans la vie de l’homme une heure plus délicieuse que celle du premier rendez-vous donné ? (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Elle laisse entendre au dragueur qu’elle est ouverte à toute éventualité. Elle va alors lui donner une série de rendez-vous auxquels elle ne se rendra pas. (Bacar Achiraf, Les mœurs sexuelles à Mayotte, p.75, L’Harmattan, 2006)
  3. Lieu où l’on doit se rendre.
    • Ceux des montagnards qui obéirent à l’appel du chef austrasien vinrent au rendez-vous, les uns à pied, les autres à cheval, avec leur armement habituel, c’est-à-dire, en équipage de chasse, l’épieu à la main et la trompe ou le cornet en bandoulière. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
  4. (Par extension) Lieu où certaines personnes ont coutume de se réunir.
    • Longtemps, comme un lapin qui, de son terrier, contemple un rendez-vous de chasse, Bert observa ce qui se passait sur l’autre rive : […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 324 de l’éd. de 1921)
    • Des fouilles archéologiques réalisées en 1874 ont permis de découvrir des ossements d’animaux datant de l’époque préhistorique, qui laissent penser que Chevroches était peut-être à cette époque un rendez-vous de chasse, […]. (Anita Six, Le patrimoine des communes de la Nièvre, Flohic, 1999, vol.1, p.257)
    • C'était le rendez-vous des babs, des routards, des beatniks en partance pour les Indes. Les minibus se garaient en face. (Philippe Gloaguen, Une vie de routard, Éditions Calmann-Lévy, 2006)
  5. (Par extension) Il se dit en parlant des animaux.
    • Cette forêt est le rendez-vous des oiseaux de proie.
  6. Il se dit en parlant d'un appel vidéo via Internet.
synonymes
traductions
traductions
traductions
interjection

rendez-vous \ʁɑ̃.de.vu\

  1. Ordre pour exiger une capitulation de l’ennemi ou de l’adversaire.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français