reprise
étymologie
De l’ancien français reprise ou reprinse (« reproche », « refrain »), participe passé substantivé au féminin de reprendre.

nom

SingulierPluriel
reprisereprises

reprise \ʁə.pʁiz\ féminin

  1. Action de reprendre.
    • Les citoyennes des halles apportent un don patriotique en réjouissance de la reprise de Toulon : elles demandent grâce en faveur du citoyen Vizon , condamné à la déportation par un jugement. (Procès-Verbal de La Convention Nationale imprimé par son ordre, vol.27, journée du 13 nivôse l'an deuxième de la République française une & indivisible, Paris : à l'Imprimerie Nationale, an II, p.229)
    1. (musique) Portion d’une partition que le musicien doit jouer deux fois ou plus.
      • Pour cette répétition, par manque de temps, nous ne ferons pas les reprises.
      • Là, la reprise doit être jouée sostenuto.
    2. (sport) Action de reprendre après une pause.
      • Il fut touché à la troisième reprise.
      • J’ai fait trois reprises sur ce cheval.
      • Faire une reprise au pas, au trot, au galop.
    3. (Audiovisuel) Rediffusion.
  2. Ce qui est repris.
    1. (droit) (Au pluriel) Ce que chacun des époux a droit, par lui ou ses représentants, de prélever, avant partage, sur la masse des biens de la communauté, lorsqu’elle est dissoute.
      • Les reprises de la femme s’exercent avant celles du mari.
      • En cas d’insuffisance de la communauté, la femme ou ses héritiers exercent leurs reprises sur les biens personnels du mari.
      • Ils ont eu telle propriété pour leurs reprises.
      • Reprises matrimoniales.
    2. (musique) Œuvre interprétée par quelqu’un qui n’est pas l’artiste original.
      • La version que tu connais est une reprise d’une chanson des années soixante.
      • Ce groupe est accusé de ne rien produire d’original, se contentant de faire des reprises d’autres titres.
    3. (marine) Navire capturé par les ennemis et repris ensuite par la nation sur laquelle il avait été pris.
  3. Continuation de ce qui a été interrompu, réitération de ce qui a déjà été fait, recommencement.
    • À plusieurs reprises, à différentes reprises : Plusieurs fois, différentes fois.
    • À plusieurs reprises, il s’était frotté joyeusement les mains, ce qui, chez lui, ne pouvait passer pour une satisfaction banale. (Octave Mirbeau, Contes cruels (Mirbeau) : Gavinard)
    • Enfin, […], nous parvînmes à nous emparer d’un mauvais bachot faisant de l’eau partout, qui dut traverser et retraverser à trois reprises pour transporter notre petite caravane sur la rive gauche. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 144)
    • La reprise des travaux.
    • Le mur a été fait à plusieurs reprises, à différentes reprises.
    • La reprise des hostilités.
    • Reprise d’une pièce de théâtre : Action de remettre cette pièce à la scène.
    • Ce genre de pièces ne supporte pas la reprise.
    • Sa comédie a eu plusieurs reprises.
    • La reprise du froid : Le recommencement du froid après une interruption.
    • Après quelques jours assez doux, nous avons eu une reprise de froid très désagréable.
    • Une reprise de fièvre.
    • La reprise des affaires : Le recommencement des transactions commerciales, des entreprises industrielles qui avaient éprouvé du ralentissement.
  4. (droit) Renouvellement et continuation d’un procès interrompu, lorsqu’il y a eu changement de parties ou d’avoué.
    • Assigner en reprise d’instance.
  5. Réparation.
    1. (architecture) Réparation qu’on fait à un mur, à un pilier, etc., soit à la surface, soit dans les fondations.
      • Il y a des reprises à faire à cette façade.
      • Reprise en sous-œuvre.
    2. Réparation qu’on fait à une étoffe, à une dentelle qui a été déchirée, à un tissu dont une maille s’est échappée. voir repriser
      • […] le raccommodage de ses effets m’incombait, naturellement !
        Je m’absorbais de mon mieux dans mes reprises et modérais mon aiguille […]
        (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  6. (finan) Rachat, action de reprendre des actifs financiers.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
interjection

reprise \ʁə.pʁiz\

  1. (sport) S’emploie pour ordonner aux joueurs de reprendre la partie après une pause.

traductions
forme fléchie

SingulierPluriel
Masculinrepris
\ʁə.pʁi\
Fémininreprise
\ʁə.pʁiz\
reprises
\ʁə.pʁiz\

reprise \ʁə.pʁiz\

  1. Féminin singulier de repris.
forme fléchie

reprise \ʁə.pʁiz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de repriser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de repriser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de repriser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de repriser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de repriser.
    • Ce pantalon ? Non, ne le reprise pas, de toute manière il est tout juste bon pour les vendanges ou la peinture.
forme fléchie

reprise \ʁə.pʁiz\

  1. Accord au féminin du participe passé de reprendre.
    • Plus tard, cette chanson a été reprise par un chanteur très populaire, qui en a fait un succès commercial.
    • Notre alimentation n’est pas non plus circulaire, c’est-à-dire parcourant un cercle, mais bien continue si on considère l’ensemble des boites qui se succèdent; elle est alternativement interrompue et reprise si l’on considère que chaque boite qui, en se levant, désalimente le peigne, le réalimente ensuite en descendant. (Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d’invention ont été pris sous le régime de la loi du 5 juillet 1844, 1867, page 111)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français