retarder
étymologie
Du latin retardare.

verbe

retarder \ʁə.taʁ.de\ transitif conjugaison

  1. Différer ; temporiser.
    • Celui qui veut vendre un cheval atteint d’épilepsie n’en peut pas dissimuler les accès à son gré à moins qu’il ne puisse les retarder ou les modérer par la vertu de substances médicamenteuses : le bromure de potassium par exemple. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Je retarde mon départ autant que je le puis.
  2. Empêcher d’aller, de partir ou d’avancer ; être cause qu’une chose vienne à être différée.
    • Par malheur, M. Lefèvre était pied-bot, et sa présence dans la ronde retardait l’élan des jeunes filles, glaçait leur joie, et le plus souvent dérangeait la ronde. (Joachim Duflot, Les secrets des coulisses des théâtres de Paris: mystères, mœurs, usages, Paris : chez Michel Lévy frères, 1865, p. 90)
    • Lorsque le blé est jaunâtre à la fin de février et que pour des causes diverses : intempéries, semailles tardives, etc., son développement a été retardé, il y a le plus grand intérêt à le nitrater en deux fois. (René Lafon, La culture du blé dans l'arrondissement de Barbezieux avec une étude de sols de l'arrondissement, Barbezieux : Imprimerie Émile Venthenat, 1913, page 30)
    • Au sud de Malpelo, un fort clapotis m'indiquait que des courants se rencontraient et me faisaient prévoir ma sortie du fort courant Nord qui avait tant retardé ma route. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • On a retardé le courrier.
    • Le mauvais temps a retardé notre marche.
    • Cela retarda beaucoup ses progrès.
    • Voilà ce qui retarde la conclusion de cette affaire.
    • Retarder une horloge, une pendule, une montre, Faire qu’elle marque une heure moins avancée ou qu’elle aille moins vite.
  3. Mettre en retard.
    • C’est lui qui m’a retardé. — J’ai été retardé par une visite inopinée.

      retarder intransitif

  4. Se dit d’une horloge, d’une pendule, d’une montre qui va trop lentement.
    • La dame Labache ne pouvait indiquer le moment. En raison du changement d'heure, survenu la même nuit, la déposante hésitait : elle avait, en se mettant au lit, retardé sa pendule pour s'épargner la peine d'y penser le lendemain. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • L’horloge retarde, retarde d’un quart d’heure, retarde beaucoup.
    • Ma montre retarde de dix minutes sur l’heure de l’Observatoire.
    • Je retarde d’un quart d’heure, de cinq minutes.
    • La lune retarde approximativement de cinquante minutes par jour, tous les jours elle tarde de tant à paraître.
    • Il retarde sur son temps, se dit d’une personne qui s’en tient à des idées, à des mœurs du temps passé, ou qui ignore une nouvelle que tout le monde connaît déjà.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français