retombée
étymologie
Ce mot est composé du préfixe « re- » et de « tomber ».
À partir des années 1950  (information à préciser ou à vérifier), le terme a été utilisé pour parler des retombées nucléaires. Ensuite, il a pris un sens figuré pour parler des conséquences fâcheuses en général. C'est au tournant des années 1970 qu'il a perdu sa connotation nécessairement négative.

nom

SingulierPluriel
retombéeretombées

retombée \ʁə.tɔ̃.be\ féminin

  1. (architecture) Portion d’une voûte ou d’une arcade qui porte sur un mur ou sur un piédroit et qu’on peut poser sans cintre.
  2. (Économie) Transfert sectoriel.
    • La recherche militaire a eu des retombées fantastiques dans le domaine de l'internet.
  3. Conséquence annexe.
    • […] ; or, après trois décennies d'hégémonie idéologique néolibérale et de pari sur la main invisible du marché, les retombées délétères du capitalisme de casino et l'effilochage du lien social qu'il entraine semble redonner,[…], une nouvelle actualité à ce souci. (Alexis Lacroix, Quand le justice sociale redevient une idée neuve, dans Marianne, n° 665, du 16 janvier 2010)
    • Une observation cependant : depuis quelque temps, les journaux français commencent à employer « retombées » sans signification péjorative, pour dire simplement « conséquences », « produits dérivés » ou « effets secondaires ». Ainsi, un article dans Brèves nouvelles de France, du 19 avril 1969, où j'ai lu [...]. (Irène de Buisseret, Deux langues, six idiomes, Ottawa, Carlton Green, 1975, page 246)
    • S’il a explosé, comme on dit, dans les années 60, eh bien maintenant, c’est l’heure des retombées. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 278)

traductions
traductions
traductions
forme fléchie

retombée \ʁə.tɔ̃.be\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe retomber.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français