ricaner
étymologie
Avec l’influence de rire, de l’ancien français rec(h)aner « braire comme un âne, chanter faux », (avec préfixe re-) du francique kinni « mâchoire, joue ».

verbe

ricaner \ʁi.ka.ne\ intransitif conjugaison (pronominal : se ricaner)

  1. Rire avec une affectation d’impertinence et dans une intention de moquerie.
    • Elle avait pris avec elle son baisenville, le tenant fermement sous le bras, bourré à souhait et elle ricanait, peut-être d'elle-même, mais ça on l'ignorera longtemps, de toutes ses dents pointues et noires, en regardant tantôt Chérubin, tantôt Nhiburec. (Jean Demélier, Le sourire de Jonas, Gallimard, 1975, page 382)
  2. (Plus rare) (Figuré) Faire un rictus.
    • Un cadavre, visage blême, ricanait là, sous la lune. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.163, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français