robert
étymologie
(Nom commun 1) Du nom d’Édouard Robert, industriel et inventeur du biberon Robert à la fin des années 1860.
(Nom commun 4) Du nom du bienheureux Robert d’Arbrissel, fondateur de l’Ordre de Fontevraud.

nom

SingulierPluriel
robertroberts

robert \ʁɔ.bɛʁ\ masculin

  1. (argot) Sein.
    • Gros lolos, énormes roberts, y’a du monde au balcon. (Les VRP, 1990)
    • Sans doute elle avait enfilé un chandail direct sur sa peau… elle était sans soutien-gorge et ses roberts gardaient leur fermeté, leur hardiesse. (Alphonse Boudard, Le corbillard de Jules, Éditions de la Table Ronde, 1979, page 246)
    • Jo — Oh, c'est aux doudounes qu'elle est sensible.
      Marcel — Aux doudounes ? Mais qu’est-ce que c’est que ça les doudounes ?
      Jo — Les gaillards, les roberts, les nénés quoi. Il faut tout lui expliquer à ce mec-là, il entrave rien.
      (Michaël Abécassis, Fric-Frac et Circonstances atténuantes, Éditions Publibook, 2003, page 50)
  2. (argot) Œil.
    • Tout en jetant de fréquents coups de roberts en bas, je compulse l'annuaire. (San-Antonio, Bas les pattes !, Éditions Fleuve noir, 1954, chap. XVII)
    • C’est pourtant pas que je sois intimidable, mais quand le Dabuche fait ces roberts-là, l’archevêque de Canterbury lui-même prendrait des vapeurs. (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, pages 44-45)
synonymes
voir sein

traductions
nom

SingulierPluriel
robertroberts

robert \ʁɔ.bɛʁ\ masculin

  1. Nom commun de l’algue Saccorhiza bulbosa J. Agardh, 1848.
  2. (Régionalisme) Nom de l’algue Ascophyllum nodosum (Linnaeus) Le Jolis, 1863 en Bretagne.
synonymes
Ascophyllum nodosum (Linnaeus) Le Jolis, 1863 :
  • algue noueuse
  • ascophylle noueuse (QC)
  • goémon noir

nom

SingulierPluriel
robertroberts

robert \ʁɔ.bɛʁ\ masculin

  1. (Régionalisme) Sorte d’ardoise.
    • Différentes sortes d’ardoises : selon les dimensions : les poures (14 × 22) ; les dix-nou vantè-sâ (19 × 27) ; les van-trente (20 × 30). Les belons, les roberts, les juges ; ces trois dernières ne sont plus fabriquées aujourd’hui. Selon l’épaisseur : les minces, les ordinaires, les choisies, les fortes. (Maurice Richard, Les Mots du Haut-Chablais : Morzine, Avoriaz, La Fontaine de Siloé, 1994)

nom

SingulierPluriel
robertroberts

robert \ʁɔ.bɛʁ\ masculin

  1. (religion) Pièce de tissu faisant partie de l’habit des religieux de l’ordre de Fontevrault.
    • Fontevrault (Ordre de) […] Leur habillement consiste en une tunique ou robe noire, une chape ; et par-dessus un chaperon ou grand capuce auquel sont attachées deux pièces de drap, l’une par-devant, l’autre par-derrière : ces pièces de drap, qu’ils nomment des roberts, sont de la longueur et de la largeur d’un palme, avec des ceintures de laine pour serrer leur robe. (Abbé Jacques Paul Migne, éditeur, Encyclopédie théologique, tome XXI : Révérend Pierre Hélyot, Dictionnaire des ordres religieux, tome II, Ateliers catholiques du Petit-Montrouge, 1849)

Robert
étymologie
(ca. 1140) Du germanique *Hrodberht (hrōdgloire ») et berhtbrillant »), qui a donné aussi Robertus en latin.

nom de famille

Robert \ʁɔ.bɛʁ\

  1. Nom de famille.
prénom

Robert \ʁɔ.bɛʁ\ masculin (pour une femme on dit : Roberte)

  1. Prénom masculin.

traductions
nom

SingulierPluriel
robertroberts

Robert \ʁɔ.bɛʁ\ masculin

  1. (familier) (Au singulier) Un dictionnaire de langue française.
    • Ce cumulet — synonyme de culbute — est un wallonisme passé dans le français de toute la Belgique romane et aujourd’hui enregistré dans le Robert (2e éd., 1985, t. 3, p. 111). (Cléante, Tours et expressions de Belgique : prononciation, grammaire, vocabulaire, 2000, page 70)
    • Entre initiés on dit « le Peterson », comme d’autres disent « le Littré » ou « le Robert ». (Alain Rémond, Le Chant du merle, comme Mozart, dans Marianne du 20 avril 2008)
  2. (Par extension) Exemplaire de cet ouvrage.
    • Paul Robert, Au fil des ans et des mots 2, Le Grain et le chaume. La suite des mémoires de Paul Robert : toute l’aventure du dictionnaire - le grand Robert, les Petits Roberts, etc. (Livres hebdo, Numéros 16 à 25, Éditions professionnelles du livre, 1980)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français