rosée
étymologie
(Nom commun 1) Du latin populaire rosata (« rosée »), dérivé du latin classique ros#la|ros, roris (« rosée »).
(Nom commun 2) De ros.

nom

SingulierPluriel
roséerosées

rosée \ʁo.ze\ féminin

  1. Vapeur d’eau de l’atmosphère, qui se condense par le refroidissement au rayonnement nocturne et qui se dépose surtout sur les corps qui sont mauvais conducteurs de la chaleur.
    • Dans l’air rafraîchi où une impalpable brume se condensait en rosée, les bêtes levèrent leur mufle humide […]. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Et sais-tu ce que je me disais à l’instant, en t’apercevant, si gracieuse, qui cueillais les fleurs parmi la rosée du matin ? Que les jeunes Parisiennes, et même que les houris qui nous attendent au paradis sont, à coup sûr, moins belles que toi. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Le jour se lève. La rosée tombe des arbres en grosses gouttes. Les trois hommes sont transis. Toute la fatigue de leur équipée pèse sur eux. (G.-A. Bichet, Évadés !..., Nancy : Impr. de E. Spillmann, 1945, page 148)
    • La rosée commence à se déposer dès le coucher du soleil, quelques moments avant le crépuscule. Elle porte, à ce moment, le nom de serein. (Ferdinand Piérot-Olby, Le serein, dans « L’Ecole normale : journal de l’enseignement pratique », Larousse, 1858, page 382)

traductions
forme fléchie

rosée \ʁo.ze\

  1. Participe passé féminin singulier de roser.

nom

SingulierPluriel
roséerosées

rosée \ʁo.ze\ féminin

  1. (Désuet) Espace compris entre deux dents des peignes de tisserands nommés ros. [1] [2]

Rosée
nom propre

Rosée

  1. (Géographie) Section de la commune de Florennes en Belgique.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français