s'échapper
étymologie
Forme pronominale de échapper.

verbe

s’échapper \s‿e.ʃa.pe\ pronominal

  1. enfuir#fr|S’enfuir.
  2. (Par extension) En parlant d’une chose, sortir d’un lieu, d’un endroit, d’une autre chose où elle était retenue, enfermée, contenue.
    • Et, au moment où je sors, j’entends un refrain d’opérette s’échapper de la bouche en cœur de M. Caterna. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d’un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d’eau qui s’échappaient d’une chanlatte percée. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • L’eau s’échappe par une fente du rocher.
    • La fumée ne s’échappait que par une étroite ouverture.
    • L’épée s’échappa de mes mains. On dit aussi L’épée échappa de mes mains ou, de façon plus moderne, J’échappai l’épée.
  3. (Figuré) emporter#fr|S’emporter inconsidérément à dire ou à faire quelque chose contre la raison ou la bienséance.
    • Il est sujet à s’échapper.
    • Il s’échappe souvent.
    • Il s’est échappé jusqu’à injurier ce vieillard.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français