sac à papier
étymologie
 Composé de sac et de papier, pour sa ressemblance avec sacrament.

locution interjective

sac à papier \sak‿a pa.pje\

  1. (Désuet) (injur) Injure ou juron euphémisé.
    • Ah bah! c’est la chaleur… sac-à-papier! La chasse est un délassement bien enchanteur, et je me promets aujourd’hui beaucoup d’agrément , sac-à-papier!… (Desverger & Gustave Albitte, L'ouverture de la chasse : tableau-vaudeville en un acte, scène 4, créée à Paris au Théâtre des Variétés, le 9 septembre 1838)
    • La cause est remise à demain, dit Boucard. À l’ouvrage, messieurs ! Sac-à-papier ! L’on ne fait rien ici. (Honoré de Balzac, Le Colonel Chabert, 1844)
    • Bon ! continuait-il, je doublerais le prix : j’en offrirais jusqu’à trois cents, jusqu’à quatre cents, jusqu’à cinq cents francs ; et pour cinq cents francs, sac à papier ! une grisette donne, il me semble, bien autre chose que son chien. (Alexandre Dumas, Black, 1858, chap. 20)
    • La tête de ma nièce qui paraît à une lucarne ! Sac à papier ! comme elle crie ! Furieuse, furieuse ! (Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, Le général Dourakine, 1863, chap. 4)
    • Sac à papier ! Fanchon, te voilà encore en train de lire ! Quel liseron incorrigible ! Je te préfère grimpant aux arbres, Miss Sacripant !
      — Tonton, pourquoi dites-vous « Sac à papier » ? Ça ne veut rien dire.
      — Ah ! Pourquoi ? Une habitude de famille… Mon père le disait. Je le dis aussi.
      (Flora Cès, La cour anglaise : roman, L'Âge d'Homme, 1996, p. 71)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français