saignée
étymologie
Forme féminine du participe passé de saigner.

nom


saignée \sɛ.ɲe\ féminin

  1. (Médecine) (Médecine vétérinaire) Ouverture d’une veine pour tirer du sang.
    • Freind, en parlant de Petrus Salimis, rapporte plusieurs exemples où, par l’intermittence du pouls, ce médecin prédisait certaines syncopes, dont il prévenait les paroxysmes par la saignée et par d'autres remèdes […]. (Dictionaire des sciences médicales, tome 44, Paris : chez Charles-Louis-Fleury Panckoucke, 1820, page 417)
  2. (Par métonymie)
    1. Sang qu’on tire par l’ouverture d’une veine.
      • Grande, abondante saignée.
      • Une saignée copieuse.
    2. (Figuré) Se dit quand on a tiré de quelqu’un beaucoup d’argent, quand on a exigé de lui une somme considérable.
      • C’est une grande, une rude saignée qu’on lui a faite, qu’on a faite à sa bourse.
    3. Partie interne de la jointure du bras et de l’avant-bras, qui est l’endroit où l’on tire le plus souvent du sang.
      • […] il avait envie de s’embrasser la saignée du bras. (Jean-Paul Sartre, L'enfance d'un chef, 1938)
    4. (Figuré) Pertes d’hommes faites durant une guerre.
      • La douloureuse saignée subie par la France au cours de la Grande Guerre.
  3. (En particulier)
    1. (analogie) Rigole que l’on fait pour tirer de l’eau de quelque endroit.
      • Le Guadalaviar, traversé par cinq beaux ponts de pierre, et bordé d’une superbe promenade, passe à côté de la ville, presque sous les remparts. Les nombreuses saignées qu’on pratique à sa veine pour l’arrosement rendent les trois quarts de l’année ses cinq ponts un objet de luxe et d’ornement. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
      • […], les bêtes levèrent leur mufle humide et, dociles à l’invite de leur jeune gardien, gravirent le coteau pour reprendre, par la saignée pratiquée dans le petit bois qui délimitait en haut leur pâture, le chemin de terre bordé de haies vives aboutissant au village. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
      • Faire des saignées pour dessécher un marais.
    2. (technique) Entaille profonde de faible épaisseur, par exemple dans un mur.
      • Faire une saignée dans une cloison pour faire passer des câbles électriques.
    3. (arboriculture)
forme fléchie

saignée \se.ɲe\

  1. Participe passé féminin singulier de saigner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français