salarier
étymologie
voir salaire

verbe

salarier \sa.la.ʁje\ transitif conjugaison

  1. Rétribuer par le salaire qui est dû.
    • La Constitution impose à l'État l'obligation de salarier les ministres des cultes, mais elle ne fait aucune distinction entre eux et ne détermine d'ailleurs le traitement d'aucun. Si le gouvernement alloue aux membres du haut clergé des traitements supérieurs à ceux du clergé subalterne, c'est qu'il le veut bien. (P.-A.-F. Gérard, L'insurrection du clergé catholique : Moyens de le faire rentrer dans l'ordre, Bruxelles, chez J. Rozez, 1879, p. 21)
    • Quant à l’hôpital, il a tellement peu assimilé qu’il salarie les médecins hospitalo-universitaires que ce qu’il leur verse n’a pas le statut de salaire, mais d’indemnité. (Daniel Wallach, Numerus clausus : Pourquoi la France va manquer de médecins, 2011)

traductions
  • anglais : employ
  • espagnol : aslariar



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français