sans relâche
étymologie
 Composé de sans et de relâche.

locution adverbiale

sans relâche \sɑ̃ ʁə.lɑʃ\

  1. Sans interruption, sans cesse.
    • Pour qu’un homme vive délicieusement, il faut que cent autres travaillent sans relâche. (Montesquieu, Lettres persanes 106. — cité par Littré)
    • On a traqué et tué sans relâche. Ces massacres se sont faits sans discernement. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Mais surtout nous pensons sans relâche au premier blessé, au premier mort du bataillon. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche […], tandis que la queue vigilante voltigeait sans relâche alentour de leurs cuisses et de leurs flancs, chassant les taons assoiffés de sang et les mouches importunes. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dressé sur l’échelle légère et tremblante, en saule de marais, il cueillait sans relâche, leste comme un écureuil, promptement quoique sans se hâter, […]. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)
    • Partout dans le village, les animaux vaquent à leurs occupations : des chèvres, des cochons sauvages, des moutons et deux ânes, occupés à braire sans relâche […]. (Le Devoir, 15-16 novembre 2003)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français