saquer
étymologie
(XVIIe siècle) dénominal#fr|Dénominal de lang=fr à partir de l'expression « donner à quelqu’un son sac (et ses quilles ») signifiant « congédier » attesté en 1611. Au sens de « supporter », il signifie proprement « mettre dans son sac » (voir encadrer, encaisser).
Apparenté en ancien français à saqueur (de vin) et sacheur (de dents).

verbe

saquer \sa.ke\ transitif conjugaison (Pronominal : se saquer)

  1. (vieilli) (Régionalisme) (Picardie) Tirer.
    • Mais c’est en vain que les derniers, restés à terre, saquaient de toutes leurs forces, ils ne pouvaient arracher leurs amis du maudit arbre. (Charles Deulin, « Le Poirier de Misère », in Cambrinus et autres Contes, circa 1847–1875)
  2. (familier) Virer un employé, terminer son contrat de travail.
    • Il s'est fait saquer.
  3. (popu) Supporter.
    • Je ne peux pas le saquer. (Je le déteste.)
  4. (Éducation) (familier) Noter sévèrement un élève.
    • Le prof m'a saqué.
  5. (marine) Rentrer dans la soute du bateau.
    • Saquer la voile.
  6. (Argadz) Faire redoubler un élève.
    • J’ai du birser la méca et les maths comme un fou, sinon je me faisais saquer en conscrit.
  7. (Argadz) Enlever.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français