schlinguer
étymologie
Peut-être dérivé de l’allemand schlingen ou schlagen [1].

verbe

schlinguer \ʃlɛ̃.ɡe\ conjugaison

  1. (argot) (familier) Sentir mauvais, puer.
    • Les enfants, il faut dormir, mes jeunes humains. C’est très mauvais de ne pas dormir. Ça vous ferait schlinguer du couloir, ou, comme on dit dans le grand monde, puer de la gueule. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862, Émile Testard, 1890, t. 4, livre 6, chap. 2, p. 247)
    • ''Nous avions peut-être marché pendant une demi-heure à peine que Mary et moi nous nous exclamâmes ensemble :/>— Ah, mes aïeux, quelle odeur !/>En effet, pour cocoter, ça schlinguait. (Raymond Queneau, Le Journal intime de Sally Mara, 1950, dans Les Œuvres complètes de Sally Mara'', Gallimard, « L’Imaginaire », 1989, p. 90)

    • Il y avait foule de l'autre côté, une foule sympathique, c'était jour de marché, des fonctionnaires faisaient provision de légumes frais qui schlinguaient la terre polluée et l'eau croupie (…). (Boualem Sansal, 2084 : la fin du monde, Éditions Gallimard, coll. « Folio », 2015, p. 188)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français