scion
étymologie
De l’ancien français scion.

nom

SingulierPluriel
scionscions

scion \sjɔ̃\ masculin

  1. (Agriculture) Petit brin, petit rejeton tendre et très flexible d’un arbre, d’un arbrisseau.
    • Un scion de pêcher.
  2. (Pêche) Partie la plus fine d’une canne à pêche, de celle au bout de laquelle on attache la ligne.
  3. Baguette pour battre, fustiger.
    • Commençons par ce corps d'albâtre qu'il [l'Amour] appelle le temple de la blancheur ; prenez vos scions, filles de la Nuit, et me l'empourprez si bien [le corps de Psyché], que cette blancheur ne trouve pas même un asile en son propre temple. (Jean de La Fontaine, Les Amours de Psyché et de Cupidon, 1669, Livre II, p. 173)
    • Par la suite, les frères Newton [Henry et Alfred, résistants britanniques du SOE] eurent droit à la baignoire au courant électrique et à la flagellation chinoise sur la plante des pieds avec un scion d’osier jusqu’à ce qu’ils perdent connaissance. (André Courvoisier, Le Réseau Heckler : De Lyon à Londres, France-Empire, Paris, 1984) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, page 258}}

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français