seigle
étymologie
Emprunt à l’Provençal ancien segle, issu du latin secale. Les parlers régionaux continuent des formes héritées comme soile, seille et le wallon swele.

nom

SingulierPluriel
seigleseigles

seigle \sɛɡl\ masculin

  1. (botan) (Agriculture) Graminée (poacée) donnant un grain plus long et plus brun que le froment.
    • III - Fourrages verts annuels tels que farouche, trèfle incarnat, vesces, seigles mélangés, avoines, maïs, etc. (L'Industrie laitière, vol. 39, Société française, d'encouragement à l'industrie laitière, 1914, p. 411)
    • Enfin, les fourrages annuels d’hiver comportent surtout le trèfle incarnat, souvent appelé « farouch », la navette d’hiver, le seigle-fourrage […]. (A. Lecomte & C. E. Riedel, L'agriculture productive: agriculture générale, Hachette, 1958, p. 158)
  2. Grain produit par cette plante ; farine qu’on en tire.
    • On fait aussi du pain, mais d'une digestion assez difficile, avec du seigle, de l'orge et même de l'avoine ; une petite quantité de farine de seigle, mêlée à la farine de blé, lui communique une saveur agréable. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 117)
    • Avec leurs pommes de terre, leurs châtaignes et leur seigle, les paysans du Ségala engraissent de nombreux troupeaux de porcs dont ils tirent beaucoup d'argent. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Nourris de lait sûri, d'orties, puis de grenailles de pommes de terre, finalement poussés au seigle jusqu'à frôler le coup de sang, les cochons vagabondent tout le jour dans le pachis — le clos — autour de la maison, […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français