seigneurie
étymologie
voir seigneur, -erie

nom

SingulierPluriel
seigneurieseigneuries

seigneurie \sɛ.ɲœ.ʁi\ ou \se.ɲœ.ʁi\ féminin

  1. (histoire) (toponymie) Droit, puissance, autorité qu’un homme a sur la terre dont il est seigneur et sur tout ce qui en relève.
    • La terre et seigneurie de tel lieu.
    • La seigneurie de cette terre s’étendait fort loin.
    • Louis XI avait bien essayé de crever ce réseau de seigneuries qui recouvrait Paris, en jetant violemment tout au travers deux ou trois ordonnances de police générale. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
  2. (histoire) Mouvances, droits féodaux d’une terre, indépendamment de la terre même.
    • Le comte de Castres, qui épousa la fille de Folmar, eut, du chef de sa femme, la seigneurie de Lunéville. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
  3. (histoire) Terre seigneuriale.
    • Le roi érigea cette seigneurie en marquisat.
  4. (histoire) Titre d’honneur qu’on donnait à des personnes investies de certaines dignités, et, entre autres, aux pairs de France sous la Restauration.
    • Votre seigneurie.
    • À sa seigneurie monsieur le duc de N., pair de France.
  5. (plais) Il se dit encore à des gens avec qui l’on est très familier.
    • Serviteur à votre seigneurie.
synonymes

Terre seigneuriale (3) :


traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français