sellette
étymologie
De selle et -ette.

nom


sellette \sɛ.lɛt\ ou \se.lɛt\ féminin

  1. Petit siège de bois fort bas, sur lequel on obligeait un accusé de s’asseoir quand on l’interrogeait pour le juger, et que les conclusions du ministère public tendaient à une peine afflictive.
    • Mettre un accusé sur la sellette ; le tenir longtemps sur la sellette.
    • Elle se trouvait blessée d’être mise sur la sellette par ce juge, quand elle se proposait d’en pervertir le jugement  (Honoré de Balzac, L’Interdiction, 1839)
  2. Petit siège accroché aux barreaux d’une échelle ou soutenu par des cordes sur lequel s’assoient, à défaut d’échafaudage, les ravaleurs et les peintres en bâtiment.
  3. Pièce du harnais d’un cheval de trait, en forme de petite selle, qui est placée sur le dos du cheval et qui supporte des courroies auxquelles sont attachés les brancards.
  4. (sculpture) Petite selle de sculpteur.
  5. Partie des anciennes charrues sur laquelle le timon était appuyé.
  6. Plateforme sur laquelle vient reposer l’avant d’une semi-remorque accrochée à un tracteur routier.
  7. Ensemble siège-harnais du pilote de parapente sur lequel sont fixées les suspentes de la voile, éventuellement d’un parachute de secours ou d’instruments de vol. Il est généralement équipé d’un mousse-bag ou d’un sac gonflable pour l’atterrissage.
  8. (vieux) Pièce de bois en manière de moise, arrondie par les bouts, qui, accolant l’arbre d’un engin, sert avec deux liens à porter le fauconneau.
  9. Banc haut sur pied, faisant partie du mobilier, ancien comme contemporain, pour exposer (mettre sur la sellette) un objet.

traductions
traductions
  • anglais : traces (UK) (Au pluriel) ou traces (US) (Au pluriel)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français