sens
étymologie
(Nom commun 1) Du latin sensus.
(Nom commun 2) Du Langue germanique sen.
Les deux mots se sont mutuellement influencés

nom

sens \sɑ̃s\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Signification, ce que quelque chose veut dire.
    • Lorsque l’interprète me traduisit le sens général du discours, je fus émerveillé. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’équipe du journal Charlie-Hebdo, qui marquera beaucoup plus que Barthes ou Foucault la culture française, pratique au contraire joyeusement la désintégration syntaxique de la langue. Mais il est frappant de constater que leur manque de respect pour les règles de l’école communale n’entame pas la clarté du texte. Au contraire, l’équipe du Collège de France respecte formellement la langue pour mieux détruire le sens. (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 130)
  2. (psychologie) (religion) (anthropologie) Idée cohérente qu'on se fait de sa place dans l'univers et du déroulement de sa vie.
    • La recherche de sens. L'être humain ne peut vivre dans la durée sans expérimenter un certain « sens » de son existence. Le terme désigne tout ce qui oriente la vie dans une direction donnée. C'est aussi tout ce qui réjouit la vie comme plaisir et comme bonheur. C'est enfin tout ce qui explique un cheminement en lui conférant un minimum de cohérence. (Bruno Chenu, Disciples d'Emmaüs, Bayard, Paris, 2003, p. 120)
  3. (biologie) Faculté de percevoir les impressions faites par les objets extérieurs.
    • Mais si la beauté impressionne les sens, elle ne saurait obtenir d’empire durable et puissant qu’autant qu’elle les subjugue. (Flora Tristan, Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Et rien en effet dans son langage, pas plus que dans ses silences ni dans son attitude, ne décela à sa bourgeoise qu’il avait les sens aux aguets et faisait bonne garde. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Mon père dit toujours que mon sens de l’orientation en forêt est troublant – tout comme mon aptitude à retrouver mon chemin jusqu'au point de départ – mais je ne m'y fiais pas à cet instant. Je m'arrêtai sous un arbre gigantesque. (Kelley Armstrong, Pouvoirs Obscurs, tome 5 : Soupçons'', traduit de l'anglais par Audray Sorio, éd. Castelmore, 2015, chap. 6)
    • Il y a bien d’autres sens : celui des sensations thermiques, la faim, la soif…
  4. Manière de juger, de comprendre. Qui exprime le sentiment, l’opinion de quelqu’un concernant un sujet donné.
    • Être en un sens pratiquement mangé par des mouches, c’est une histoire triste, je trouve, en un sens. (Haruki Murakami, Saules aveugles, femme endormie, traduit par Hélène Morita, 2006)
    • Retourner une question dans tous les sens.
  5. Raison, intelligence.
    • Ce serait à mon âge une impardonnable folie et je ne puis pas encore, à l’heure qu’il est, me figurer qu’une personne de sens, comme vous, ait pu me donner le conseil de me marier. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 199.)
    • Je n’aurais pas cru qu’un bourdon eût tant de sens. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 214.)
    • Je reçus en rentrant au logis les plus aigres remontrances de Thérèse qui ne concevait plus rien à ma nouvelle manière de vivre. Il fallait à son avis que monsieur eût perdu le sens. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 230.)
    • Il expliqua que son pauvre ami Smart se mettait à genoux au milieu de la rue pour y dire ses prières, ce qui était indiscret et pouvait faire croire justement qu’il avait perdu le sens ; mais, ajoutait Johnson, « si c’est un effet de la folie de dire ses prières dans la rue, c’en est un autre, et beaucoup plus regrettable, de ne pas les dire du tout. ». (Julien Green, Samuel Johnson, dans Suite anglaise, 1972, Le Livre de Poche, page 13)

traductions
traductions
nom

sens \sɑ̃s\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Direction de circulation d’un flux.
    • Pour remettre la machine en mouvement, on dirige d’abord l’arbre moteur dans le sens du vent, puis on écarte les voiles afin de garnir de nouveau les ailes. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 116)
    • Les routes sont souvent des voies à double sens ; d’autres sont à sens unique.
  2. Un des côtés d’une chose, d’un corps.
    • Il a mis son chandail dans le mauvais sens.
  3. (Géométrie) L’un ou l’autre des parcours possibles d’une droite#Nom_commun|droite, ou l’une des caractéristique#Nom_commun|caractéristiques d’une demi-droite ou d’un vecteur#Nom_commun|vecteur non nul. Note: ne pas confondre sens et direction en géométrie.
    • Un point d’une droite la partage en deux demi-droites, qui ont la même direction et deux sens opposés.
    • Comparer les sens de deux demi-droites non parallèles n’a pas de sens.
    • Deux vecteurs non nuls dont la somme est nulle ont nécessairement la même direction et des sens opposés.

traductions
traductions
forme fléchie

SingulierPluriel
sensens

sens \sɛn\ masculin

  1. Pluriel de sen, centième partie du yen.
forme fléchie

sens \sɑ̃\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de sentir.
    • Je sens les chaînes des passions se désappesantir, les vues de l’éternité devenir plus consolantes de jour en jour, et les petites tracasseries de la vie humaine me paraissent tous les jours plus puériles. (Pierre André Sayous, Le dix-huitième siècle à l’étranger, tome second, 1861)
    • Je me sens tout gaillard, parce que j’ai une idée que c’est un bon truc pour moi de m’être immiscé dans la combine de Siegella et p’têt’ qu’en me graissant la cervelle et en m’astiquant les châsses, je pourrai trouver un moyen de faisander ce pouilleux de Rital. (Peter Cheyney, Cet homme est dangereux, traduction de Marcel Duhamel, Série noire, réimpression de 1952, page 39)
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent de sentir.
    • En mon particulier, tu sens bien qu’il n’y a que le délire de la passion qui puisse me voiler l’horreur de ma situation présente, et qu’il faut que j’aime avec transport, ou que je meure de douleur. (Jean-Jacques Rousseau, Julie, ou La nouvelle Héloise)
  3. Deuxième personne du singulier de l’impératif de sentir.

Sens
étymologie
Du latin Senones.

nom propre

Sens \sɑ̃s\ féminin singulier

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de l’Yonne.
    • Il parut alors à Sens un gros et bel homme, dont la physionomie annonçait trente ans, encore qu’il n’en eût que vingt. Il passait pour très riche. Et en effet, il l’était. (Nicolas Edme Restif de La Bretonne, L’Anti-Justine, 1798)
    • La voie d’Auxerre à Sens, venant de Bassou et d’Épineau, traverse le parc de l’ancien château, au-dessus de Champlay, et se dirige sur le hameau du Grand-Longueron, qu’elle traverse également […] (Maximilien Quantin, Répertoire archéologique du département de l’Yonne, 1868, p. 153)
    • Dès qu'il s'éloigne du sol natal, sa pensée y retourne avec un charme douloureux et persistant. Dole, Dijon, Auxerre, Joigny, Sens, Fontainebleau, tous ces grands relais de poste, n'intéressaient que médiocrement les deux enfants. (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 16)
    • La majesté de la cathédrale de Sens prête à cette sous-préfecture un décor de religiosité : mais ce décor constitue, on va le voir, une espèce d’anachronisme. Cette aînée de splendeurs gothiques était déjà debout en 1164 […] (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Géographie) Ancien nom de la commune française Sens-sur-Seille.

traductions
  • allemand : Sens
  • anglais : Sens
  • italien : Sens
  • portugais : Sens



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français