sermon
étymologie
(Xe siècle) Du latin sermo.

nom

SingulierPluriel
sermonsermons

sermon \sɛʁ.mɔ̃\ masculin

  1. (christianisme) Prédication ou discours chrétien, qui est prononcé du haut de la chaire, dans une église, pour instruire et pour exhorter les fidèles.
    • La prédication se faisait tantôt en latin pour les clercs, tantôt en français pour le peuple. C’est dans l’homélie, le sermon, que la langue vulgaire a été employée d’abord, et cet emploi remonte jusqu’au IXe siècle […] (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
    • John Wesley seul prêcha quarante mille sermons et parcourut deux cent cinquante mille milles. (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.601)
    • Il truffait ses sermons de paraboles modernes, d'images progressistes, magnifiés par sa verve naturelle et mordante et appuyés par un langage coloré qui choquèrent plus d'une grenouille de bénitier et d'une punaise de sacristie, mais que voulez-vous, il faut s'adapter ou périr, et le père Benoît La Poudrière n'avait aucune intention de baisser les bras face aux temps modernes. (Thibault Gardereau, Le livre d'un croque-mort: roman, Montréal (Québec) : VLB éditeur, 2003, p. 168)
  2. (familier) Remontrance ennuyeuse et importune.
    • Ses assiettes du déjeuner et du dîner furent de nouveau nettoyées à fond, par un procédé de sauçage au morceau de pain qui nous eût valu, à nous, de jolis sermons dans nos familles. (Paul Bourget, La dame qui a perdu son peintre, Éditions Plon-Nourrit et cie, 1910, p. 345)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.053
Dictionnaire Français