service
étymologie
Du latin servitiumesclavage », « servitude », « captivité » ; « domesticité »; « assujettissement », « joug », « servage », « servilité ») de servusesclave ») et servire (« être asservi »).

nom

SingulierPluriel
serviceservices

service \sɛʁ.vis\ masculin

  1. État, fonctions, devoirs de quelqu’un qui sert une personne ou une collectivité.
    • Le coq , ses aides et les hommes affectés au service des cuisines, porteront constamment la vareuse et le pantalon de fatigue ; […]. (Joseph Grégoire Casy, Organisation du personnel d'un vaisseau, Paris : Carilian-Goeury & Vr Dalmont, 1840, p.227)
    • Être de service, être dans le moment où l’on remplit les fonctions de sa charge, où on les exerce réellement.
    1. (ironie) Se dit du rôle que l'on est couramment amené à jouer aux yeux des autres.
      • "C'est un long processus de s'accepter comme malade, et pas comme le gros jovial de service", explique-t-il. (Thibault Liessi, Obésité : combattre les idées reçues, Vosges Matin, 21 mai 2016)
  2. Service d’honneur, ensemble des personnes qui, dans une cérémonie officielle, escortent un prince, un haut personnage.
    1. (analogie) Se dit, à un mariage, des jeunes gens et des jeunes filles qui accompagnent les mariés à l’autel.
  3. Par civilité, indique le fait d’être à la disposition de quelqu’un, prêt à faire ce qui pourra lui être utile ou agréable.
    • Ma voiture est à votre service.
  4. Fait de servir les plats à table et de les ôter.
    • Premier, second service la première, la seconde série de dîners que l’on sert, notamment dans un restaurant.
  5. Ensemble de la vaisselle ou du linge qui sert à table.
    • Service de table, service en argent, service à thé.
  6. (En particulier) Indique le fait d’être le domestique de quelqu’un. Manière dont un domestique s’acquitte de ses fonctions.
    • Être au service de quelqu’un.
    • Escalier de service, escalier à l’usage des domestiques, des fournisseurs, etc.
  7. Emploi, fonction de ceux qui servent l’État dans la magistrature, dans les finances, dans l’armée, dans la marine, ou qui font partie d’une administration.
    • Cet employé a obtenu sa retraite après trente années de service.
    • Le service de la marine.
  8. Travail effectif ou effectué.
    • Il va de soi que le même mécanicien et les mêmes chauffeurs ne pourraient faire un service de onze jours. On les remplace donc, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  9. (Au pluriel) Manière dont quelqu’un a servi, temps pendant lequel il a servi.
    • Obtenir la récompense de ses services, de bons et loyaux services.
  10. Ensemble d’opérations, de travaux, etc., servant à un usage déterminé dans les administrations, les établissements publics ou particuliers.
    • Le service de la poste, le service des réclamations d'un magasin.
  11. Usage, utilité qu’on retire des animaux et de certaines choses.
    • Être d’un bon service, être de bon service, être hors de service.
  12. Assistance qu’on donne ; aide qu’on prête à quelqu’un.
    • La chimie agricole est une science appelée à rendre d'immenses services aux cultivateurs. Elle a pour objet l'étude des terrains; […]. (Pierre Joigneaux, La chimie du cultivateur, page 1, 1850)
  13. (religion) Célébration solennelle de l’office divin, de la messe et de toutes les prières publiques qui se font dans l’église.
    • Nous en trouvons un exemple dans la fondation qu'il fit, le 6 août 1644, à l’église Saint-Martin, d'un service à l’intention de son patron, saint Richard, service suivi, à l'issue des vêpres, de la bénédiction du Saint-Sacrement. (Henry Ronot, Richard et Jean Tassel: peintres à Langres au XVIIe siècle, Nouvelles Éditions Latines, 1990, p. 32)
    • Et il se rappela douloureusement avoir entendu Mme Kroner prévenir que le petit-déjeuner serait servi tôt ce matin-là à cause du service religieux. (Alex La Guma, L'oiseau meurtrier, traduit de l'anglais sud-africain par Jean-Pierre Richard, Éditions Karthala, 1986, p. 146)
  14. (tennis) (Tennis de table) (volley) (badminton) Action de celui qui sert la balle, le ballon ou le volant.
    • “Play !” s’écriait ma mère selon l’ancienne mode, tandis qu’elle avançait son petit pied et penchait sa tête coiffée d’un chapeau blanc pour faire un service appliqué quoique faible. (Nabokov, traduction de Yvonne Davet, Autres rivages, in Œuvres romanesques complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, page 1175)
    • J'ai tout donné. Je suis allé encore plus loin : j'ai pris son service, cogné, sorti des aces, des volées, des passing-shots, tout l'arsenal. J'ai remporté le troisième set 6-3. Le match m'appartenait ! (Gustavo Kuerten, Guga: Un Brésilien, une passion française, en collaboration avec Luis Colombini, traduit du portugais par Natália dos Santos Ferreira, Paris : Éditions Talent sport, 2015)
  15. (arts) Au théâtre, se dit des invitations envoyées aux critiques, aux membres de la presse.
    • Service de première, de seconde.
  16. (Édition) Publication que l’on envoie régulièrement et gratuitement à quelqu’un.
    • Cette maison d’édition lui fait le service de ses publications.
    • Il est inscrit au service de cette revue.
  17. (droit) Servitude.
    • Services fonciers.
  18. (Économie) Produit ou bien immatériel, par opposition à l’agriculture (secteur primaire) ou à l’industrie (secteur secondaire).
    • Un service est tout d’abord intangible, pas directement observable, par rapport à un produit qui a une forme, est visible, solide, peut être palpé et a fait l'objet d'une série de transformations physiques. (Jean-Claude Dufour & Stéphane Maisonnas, Marketing et Services : Du Transactionnel au Relationnel, Presses Université Laval, 1997, page 16)
  19. (informatique) Dans un modèle client-serveur, fonctionnalité qui répond aux requêtes des logiciels client.
    • Cet ordinateur est équipé du service d’accès distant.
  20. (militaire) Ellipse de service militaire.
    • Mais le mal a atteint sa plénitude depuis l’institution monstrueuse du service pour tous. Avoir fait une obligation aux hommes de tuer, c’est la honte des empereurs et des républiques, le crime des crimes. (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 110)
synonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
interjection

service \sɛʁ.vis\

  1. (Suisse) (Luxembourg) (Alsace) Formule de politesse utilisée après avoir aidé quelqu’un.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.047
Dictionnaire Français