servile
étymologie
Du latin servilis.

adjectif

SingulierPluriel
servileserviles

servile \sɛʁ.vil\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à l’état d’esclave, de domestique.
    • Pars courageusement, laisse toutes les villes ;
      Ne ternis plus tes pieds aux poudres du chemin,
      Du haut de nos pensers vois les cités serviles
      Comme les rocs fatals de l'esclavage humain.

      (Alfred de Vigny, La Maison du berger)
    • N’est-ce pas que j’en ferai ce qu’il me plaira, un esclave si c’est mon caprice, et que je puis attendre du premier venu la plus servile obéissance ? (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • La masse servile, issue des deux dernières castes, représente près de 10 % de la population, faisant de la Mauritanie le pays qui connaît le taux d'esclaves le plus élevé au monde. (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  2. (Figuré) Qui est bas, rampant.
    • Une âme servile.
    • Un esprit servile.
    • Obéissance servile.
    • Sentiments serviles.
    • Complaisance servile.
    • Flatterie basse et servile.
  3. (Littérature et Arts) Qui s’attache trop à l’imitation d’un modèle, ou à la lettre d’un original.
    • Imitateur servile.
    • Traducteur servile.
    • Imitation servile.
    • Copie servile.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français