sevrer
étymologie
Du latin separo, devenu, en latin populaire, seperare.

verbe

sevrer \sə.vʁe\ transitif conjugaison

  1. (Puériculture) cesser#fr|Cesser l’allaitement d’un bébé.
    • Sa mère, qui avait eu l’intention de le sevrer à un an, continua de le nourrir, sur le conseil de Madge, et le lait maternel, mêlé, quelquefois de lait de renne, lui rendit promptement ses forces. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Une année, deux années s’écoulèrent. Le fils d’Elhamy fut sevré, grandit ; il babillait gentiment sous la garde de sa nourrice. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
  2. (Élevage) Cesser de nourrir au lait un jeune animal.
    • Sevrer un veau, un agneau.
  3. (arboriculture) Séparer de l’arbre, de la plante-mère, en parlant d’une marcotte.
  4. (Figuré) Priver, frustrer quelqu’un de quelque chose.
    • C'est donc alors qu'il se faut sevrer de tous les motifs du salut et du bonheur éternel ; mais qui bannira ces motifs ? qui aura l'autorité d'exempter les âmes d'un motif répandu partout dans l'Écriture ? (Bossuet)
    • On l’a sevré des avantages que cette place lui procurait.
    • Le fâcheux état de sa fortune l’a obligé à se sevrer de bien des choses.
  5. (Médecine) Faire cesser la dépendance aux substances narcotiques, à la tabagie, à l’alcool, désintoxiquer.
    • La psychothérapie a un rôle déterminant pendant la convalescence qui doit être prolongée plusieurs mois. Sevrer n'est rien, consolider est tout. (Porot, 1960)
synonymes
  • désallaiter (1)
  • désintoxiquer (5)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français