sifflet
étymologie
Du début du XIIIe siècle, de « sifflement » (faire un sifflet).

nom

sifflet \si.flɛ\ masculin (pluriel à préciser)

  1. Petit instrument à vent, constitué d’un tube court dont l'embouchure est souvent biseautée et qui produit un son aigu.
    • Sifflet de bois, d’argent, etc.
    • Porter un sifflet dans sa poche.
  2. Sorte de son aigu que rend le sifflement.
    • Maintenant, c'est le glissement du vol plané, avec les haubans qui bruissent d'un sifflet plus ou moins aigu, selon la vitesse. (Jean Ajalbert, ''La Passion de Roland Garros, Éditions de France, 1926, vol.1, p. 145)
  3. (Figuré) Improbation manifestée par des coups de sifflet ou par quelque autre marque de mépris, ou au contraire manifestation d’approbation pratiquée par le public américain.
    • Puis un frémissement courut. L'ex-Roi des Rois, une cape noire sur sa tunique blanche, gagnait la tribune. A peine allait-il parler qu'une bordée de sifflets et de cris l'accueillit. (Victor Margueritte, Le cadavre maquillé : La S.D.N. (Mars-Septembre 1936), Flammarion, 1936, p. 84)
  4. (Médecine vétérinaire) Évidement pratiqué dans la corne du sabot.
    • ''Appliquer une ferrure appropriée à deux pinçons qui, de chaque côté de la fissure, maintiendront la paroi, en évitant, au moyen d’un sifflet dans la corne, l’appui de la paroi sur le fer.
  5. (Mines) Rétrécissement.
    • La tranche forme un parallélogramme à angles très aigus. Il serait difficile aux piqueurs de se glisser dans ce sifflet, pour en retirer le charbon.
  6. (zoologie) Cri de certains oiseaux.
    • Je vous enseignerai à pêcher les écrevisses, à distinguer le sifflet du bouvreuil de celui du pinson.
  7. (familier) Gorge, gosier.
    • Et lorsqu’on lui eut apporté [à Gervaise] un verre de vitriol, et que sa mâchoire se contracta, à la première gorgée, le zingueur reprit [...] : Hein! ça te rabote le sifflet ! (Émile Zola, L’assommoir)
    • '(Figuré) Couper le sifflet' à quelqu’un : faire taire ou égorger.''
  8. (familier) Habit noir à queue, dont la forme évoque un sifflet.
    • ''Ce bel habit noir, vulgo sifflet, alias queue-de-pie, avec lequel vous portez, si divinement, le deuil.
  9. (vieilli) Flûte de Pan, pipeau.
    • Haydn, cherchant à amuser la société du prince, alla acheter [...] un plein panier de sifflets, de petits violons, de coucous, de trompettes de bois et de tous les instruments qui font le bonheur des enfants. (Stendhal, Giuseppe Carpani, Théophile Frédéric Winckler, Friedrich von Schlichtegroll, Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase, Volume 2, 1814, page 134)
  10. (rare) Bruit que produit le vent qui siffle.
    • Il ne peut pas dormir. Mais, là, il n’entend plus son cœur, il entend à peine le petit sifflet du vent qui se fend sur le coin de la grange, et le bruit de tous les amandiers du plateau.
  11. (argot) Pénis.
  12. (argot) Homme de haute taille.
    • Ouyame était un grand sifflet de quarante-cinq ans presque chauve, mais porteur d’une terrifiante moustache de cirage noir, comme les colosses furibonds des premiers films de Charlot. (Kléber Haedens, L’été finit sous les tilleuls, Le Livre de Poche, 1966.)
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français