soi-disant
étymologie
De soi et disant, participe présent du verbe dire. C’est à l’origine un archaïsme latinisant propre au vocabulaire du droit, longtemps utilisé en latin, où soi a la valeur du génitif latin sui (« de soi ») ; il signifie littéralement « disant de soi-même ».

adjectif

soi-disant \swa.di.zɑ̃\ invariable

  1. Autoproclamé ; qui se déclare tel. — Note: Le sujet se prétend être ainsi.
    • Je ne sais si je me trompe, mais, il me semble qu’il y a un un peu de Don Quichotisme dans tout ce mouvement soi-disant national et patriotique. (Thomas Couët, Le bois, voilà l’ennemi !, Revue Franco-Américaine, 1909)
    • Aussitôt que le navire entra dans le port, il fut accosté par les représentants d’un soi-disant Comité provisoire, qui mit l’embargo sur le reste des provisions. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 420 de l’éd. de 1921)
    • La cagole est à la mode. Pourtant jusqu'à quelques années en arrière, si vous prononciez ce mot au-delà des strictes limites de l'agglomération marseillaise, on vous regardait interdit. Cagole ? Késaco ? Et puis la mode de Marseille aidant, les soi-disant comiques marseillais aidant, le terme s'est répandu. (Gilles Ascaride, De la cagole , dans La Malédiction de l'Estrasse dorée (et autres histoires), Le Fioupélan, 2009)
  2. (sens critiqué) Prétendu. — Note: Il s’agit d’une mise en doute par celui qui l’emploie.
    • En France, Gambetta approuva le bombardement d’Alexandrie devant délivrer l’Égypte du soi-disant fanatisme musulman et de la révolution militaire. (Rachida El Diwani, Entre l’Orient et l’Occident, 2009)
    • La culture est gériatrie expérimentale quand elle recycle naïvement une modernité dadaïste et publicitairement indéclassable, soi-disant subversive comme un sexagénaire rock’n’roll habillé en adolescent. (Olivier Py, Cultivez votre tempête, Actes Sud-Papier, 2012)
synonymes
traductions
adverbe

soi-disant \swa.di.zɑ̃\ invariable

  1. (par raillerie ou par mépris) Prétendument, avec une mise en doute de la part du locuteur.
    • Si certains se targuèrent alors de rendre la chose plus « transparente » donc soi-disant plus saine, cela revenait tout de même à leur permettre de faire du renseignement législatif voire d'influencer nos élus. (Séverine Tessier, Lutter contre la corruption: A la conquête d'un nouveau pouvoir citoyen, Éditions François Bourin, 2015)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français