solacier
étymologie
(ca. 1170) Dérivé du latin solacium.

verbe

solacier \sɔ.la.sje\ transitif (pronominal : se solacier)

  1. (Désuet) Consoler, soulager.
    • Quand Cupidon, qui me vit pâle et triste, Me dit : ami, pourquoi te soucier ? Lors m’envoya, pour me solacier, Tout son cortége et celui de sa mère (J. B. ROUSS. Épigr. I, 7)
  2. (pronominal) (Désuet) Se divertir.
    • Plein de courroux et vide de pécune, Léger d’argent et chargé de rancune, Il va trouver le manant qui riait Avec sa femme et se solaciait. (La Fontaine, Papef.)
    • Ne venez pas, après vous être solacié à Paris tout à votre aise, me dire ici que vous êtes pressé de partir (J. J. ROUSS. Lett. à Du Peyrou, 17 oct. 1767)
  3. (Désuet) agrémenter.
    • il chante pour solacier ses veilles, mais les heures s'envolent et les astres se couchent, et le flambeau ne brille pas (CHATEAUBRIAND. Mémoires d'Outre-Tombe, T.1.)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français